Web-Stat analytics
Concert

Patience Dabany renoue avec la scène pour la clôture du festival Gabon 9 provinces

Patience Dabany renoue avec la scène pour la clôture du festival Gabon 9 provinces
Un moment de ce concert-retour © 2018 D.R./Info241

Après deux ans d’absence de la scène musicale gabonaise, Patience Dabany dit « La Mama » a renoué jeudi 16 août avec son public à la faveur du concert de clôture du festival Gabon 9 provinces. Un retour marqué par la prestation d’artistes de la jeunesse musicale montante à l’instar de la chanteuse Créol ou du rappeur NG Bling qui ont assuré la première partie de ce grand show qui a refusé du monde.

Ce retour s’est fait le 16 août au soir, au Palais des Sports et de la Culture de Libreville situé dans le troisième arrondissement de la capitale gabonaise. Un concert mémorable au cours duquel, « La Mama » a revisité son répertoire musical avant d’offrir en exclusivité aux spectateurs présents quelques morceaux de son futur opus.

Un autre moment du concert de jeudi

C’est un public en liesse qui a accueilli une Patience Dabany visiblement émue de retrouver la scène mais surtout, de pouvoir communier de nouveau avec ses fans. Égale à elle-même, la diva de la musique gabonaise a interprété tour à tour des tubes tels que « L’amour d’une mère », « On vous connait », « Associé » pour le plus grand bonheur de ses fans et des mélomanes qui n’ont pas hésité à l’accompagner en chœur.

La chanteuse aura tout donné sur scène

Autant le dire, l’ambiance était à son comble, et les prestations en première partie de Créol et NG Bling, des valeurs montantes qui ont donné encore plus de saveur à un spectacle qui aura été riche en couleurs et en émotions.

A l’issue du concert, plusieurs spectateurs se sont dits heureux de la prestation de la diva de la musique gabonaise qui, décidément malgré les années, n’a rien perdu de sa superbe voix.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article