Voyages domestiques

Le test Covid-19 finalement imposé qu’au départ des villes du Gabon à « risque élevé »

Le test Covid-19 finalement imposé qu’au départ des villes du Gabon à « risque élevé »
Le test Covid-19 finalement imposé qu’au départ des villes du Gabon à « risque élevé » © 2020 D.R./Info241

Le ministre de santé, Max Likoumou, a mis fin hier à la cacophonie régnante depuis le 30 juin autour des mesures d’allègement du confinement des gabonais : le test de dépistage obligatoire pour les voyages domestiques. Devant l’impossibilité de réaliser des tests de masse notamment à l’intérieur du pays, le gouvernement gabonais a finalement décidé jeudi, de circonscrire l’application de cette mesure indispensable aux déplacements des voyageurs « au départ d’une localité déclarée à risque élevé par les autorités sanitaires compétentes ».

Lire aussi >>> Le Gabon exige désormais un test Covid-19 aux voyageurs entrant sur son territoire

Le gouvernement gabonais s’est enlevé hier une épine sur sa capacité à faire des tests de masse face à l’engouement enregistré devant les structures hospitalières du pays, peu pourvues de moyens de dépistage du Covid-19. Au cours de la conférence de presse animée en urgence par les ministres de la Santé et des Transports pour clarifier cet imbroglio, il a été décidé finalement que seuls « les passagers voyageant par voies routière, ferroviaire ou d’eau, au départ d’une localité déclarée à risque élevé par les autorités sanitaires compétentes » était tenus de l’obligation de disposer d’un test virologique datant de moins de 5 jours.

Reste donc désormais à connaitre ces localités considérées à « risque élevé ». Max Likoumou a indiqué que seules seules quatre provinces totalisant plus de 100 cas sont touchées par cette mesure à savoir. Ces provinces sont l’Estuaire, le Haut-Ogooué, le Moyen-Ogooué et le Woleu-Ntem. Une clarification qui vient ainsi mettre fin aux difficultés structurelles des populations de l’arrière-pays qui ne disposent souvent pas de centres de santé pour effectuer un test de dépistage au coronavirus.

Reste à savoir comment sera actualisée cette notion de « localité à risque élevé » dans le temps car le nombre de cas pourrait encore aller à la hausse. Une autre incongruité que le ministère de la Santé et comité de riposte à la pandémie pourront là aussi esquisser une piste de solution dans les prochains jours, afin que cette dispense de test ne soit pas finalement à la tête du client.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article