Opération Scorpion

Laccruche Alihanga incarcéré, Colin Boreil assurera l’intérim à Akanda

Laccruche Alihanga incarcéré, Colin Boreil assurera l’intérim à Akanda
Laccruche Alihanga incarcéré, Colin Boreil assurera l’intérim à Akanda © 2019 D.R./Info241

Les récents ennuis judiciaires du jeune maire d’Akanda, Gregory Laccruche Alihanga (34 ans), ont aussi des incidences sur son avenir à la tête de la municipalité. Placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville le 6 décembre dernier dans le cadre de l’opération mains-propres baptisée scorpion, le gouverneur de l’Estuaire a été contraint de lui trouver un remplaçant en attendant que le conseil municipal d’Akanda procède à une nouvelle élection dans les trois mois. Depuis hier, cette tâche protocolaire incombe desormais par arrêté provincial à Serge Constant Colin Boreil, 2e maire adjoint.

Lire aussi >>> Le maire d’Akanda Gregory Laccruche Alihanga a passé sa première nuit en prison

Gregory Laccruche Alihanga poursuivi pour malversations financières, concussion et de complicité de détournement de fonds vient de voir les autorités gabonaises lui priver de son statut de maire qu’il avait obtenu alors que son grand frère, Brice Fargeon, tronait à la fois sur le parti au pouvoir et sur le palais présidentiel. Avec son incarcération pour corruption présumée, le gouverneur de l’Estuaire a dû devoir faire appliquer la loi.

Selon l’article 23 de la loi 1/2014 du 15 juin 2015 sur la Décentralisation, « un arrêté de l’autorité de tutelle constate tout changement intervenant dans la composition des organes des collectivités locales, notamment à la suite d’une démission ou de tout autre empêchement définitif d’un membre ». C’est donc s’appuyant sur ces dispositions que le gouverneur de province Guillaume Adjangoue-Lappel a pris hier son arrêté désignant l’intérimaire de Gregory Laccruche Alihanga.

Selon l’ordre protocolaire, la présidence du conseil municipal aurait dû revenir à la première adjointe du jeune maire incarcéré Marie Thérèse Vane. Mais celle-ci assumant déjà les fonctions de directrice générale du Centre hospitalo-universitaire de Libreville (CHUL), c’est donc au second adjoint Serge Constant Colin Boreil, par ailleurs ancien directeur de cabinet au ministère de la Fonction publique, de combler le vide laissé par l’ancien maire Laccruche Alihanga.

Rappelons qu’avant ses ennuis judiciaires, Gregory Laccruche Alihanga avait pris la succession de Claude Sézalory à l’issue de l’élection du 3 février 2019, concomitante au scrutin municipal d’octobre 2018. Il occupait ce poste depuis son installation le 12 mars dernier par le ministre de l’Intérieur de l’époque Lambert Noël Matha. Serge Constant Colin Boreil assurera son intérim jusqu’à une autre élection au sein du conseil municipal qui devra donc intervenir avant le 16 février 2020.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article