Foire internationale

Fotrac 2020 : Concrétiser la ZLECAF pour un développement intégré de l’Afrique

Fotrac 2020 : Concrétiser la ZLECAF pour un développement intégré de l’Afrique
Fotrac 2020 : Concrétiser la ZLECAF pour un développement intégré de l’Afrique © 2020 D.R./Info241

Ce jeudi 3 décembre s’est tenu, dans le cadre de la Foire transfrontalière annuelle d’Afrique centrale (Fotrac), un atelier de formation portant sur l’intégration régionale après Covid-19 : défis et enjeux de l’intégration socioéconomique et la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

Binto Media

Lire aussi >>> Le Gabon bien présent à la 11ème édition de la FOTRAC au Cameroun

Cette activité s’est déroulée en deux phases, la phase protocolaire qui a été ponctuée du discours d’ouverture du maire de la ville de Kye Ossi suivi du discours de la présidente du REFAC, Danielle Nlate, et de François Kanimba, commissaire en charge des marchés communs, des affaires économiques et monétaire à la CEEAC.

Photo de famille des participants à la foire et les commissaires de la CEEAC

A la suite de cette phase il a été question d’une phase d’échanges avec les participants. Au terme de ces échanges les participants sont entre autres revenus sur les questions d’implication de la société civile, la mise en place d’un programme de lutte contre la corruption au niveau sous-régional.

Pour Yvette Gandou, commissaire à la CEEAC en charge du département du genre, de la promotion humaine et du développement social, il plus est que nécessaire de mettre en place un instrument à l’image d’un Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), pour une meilleure structuration des organisations de la société civile (OSC) d’Afrique Centrale. De même François Kanimba, a mis l’accent sur la nécessité de sécuriser le commerce transfrontalier.

La rencontre s’est achevée par une visite en Guinée Équatoriale.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article