L’après Gregory Alihanga

Election partielle : la ville d’Akanda devra se trouver un nouveau maire ce lundi !

Election partielle : la ville d’Akanda devra se trouver un nouveau maire ce lundi !
L’ancien maire déchu Laccruche Alihanga, lors de son installation © 2020 D.R./Info241

C’est du moins ce qu’il ressort de l’arrêté du gouvernorat de l’Estuaire datant du 18 juin. Cet arrêté n°00791/MI/PES/CAB porte convocation du conseil municipal en session spéciale pour l’élection du maire et du 1er adjoint de la ville d’Akanda, chamboulés en raison de l’incarcération du maire élu Gregory Laccruche Alihanga dans le cadre de l’opération scorpion. Cette élection partielle permettra de tourner définitivement l’éphémère règne du jeune frère de l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, incarcéré pour malversations financières présumées depuis près d’un an.

Lire aussi >>> Le maire d’Akanda Gregory Laccruche Alihanga a passé sa première nuit en prison

Il aura fallu presqu’un an après pour que les autorités gabonaises pensent enfin à mettre un terme à l’intérim constaté à la mairie d’Akanda au nord de Libreville, au lendemain de l’incarcération prolongée du maire sortant Grégory Laccruche Alihanga. En effet, c’est à travers cet arrêté susmentionné que Guillaume Adjangoue-Lappel, gouverneur de l’Estuaire, convoque le collège électoral de cette commune qui aiguise pas mal d’appétits pour une session spéciale ce lundi 21 juin. Objet : l’élection d’un nouvel édile de la jeune commune.

Hotel de ville de cette municipalité

Akanda, commune du Grand Libreville, est particulièrement convoitée. Outre ses terres plates et somptueuses résidences huppées, cette commune a très vite fini par attirer plusieurs investissements. Elle est devenue la commune où réside « l’élite » politique du pays. Toute chose qui lui valent un intérêt particulier. Si particulier que la gestion de sa mairie n’est pas une sinecure. Âprement disputée entre le PDG au pouvoir qui n’entend pas lâcher le morceau et une opposition alliée entre le RPM de Barro Chambrier et l’Union Nationale de Zacharie Myboto, la bataille de lundi va être très intéressante à suivre.

Lire aussi >>> Laccruche Alihanga incarcéré, Colin Boreil assurera l’intérim à Akanda

S’il est clair qu’il fallait bien tourner la page intérimaire tôt ou tard, il convient de relever que les jeux pourraient ne pas être aussi simples qu’elles se présentent. D’une part, réside au sein de cette commune, une fronde dont le visage incarné est l’opposant et ancien porte-parole de Jean Ping, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi soutenu par plusieurs conseillers. D’autre part, le fait que ce conseil spécial se tienne alors que Grégory Laccruche Alihanga qui avait été appréhendé tel un vulgaire voyou, et dont l’inculpation et les charges qui pèsent contre lui ne sont pas encore formels, pourrait pousser les conseillers RV à opérer un vote sanction au candidat soutenu par le PDG.

Depuis l’interpellation musclée de toutes les têtes pensantes du RV, bien que proche de la majorité présidentielle, ils sont plusieurs jeunes cadre de ce parti à avoir pris clairement leurs distances avec le PDG. Ils n’hésitent plus à lapider ce parti et la famille Bongo sur la place publique. Illustration parfaite de ce virage à 180 degrés, l’avatar Sidor Zang, autrefois griot de Brice Laccruche Alihanga sur les réseaux sociaux, aujourd’hui devenu plus que virulent.

Dans tous les cas, Akanda connaîtra un nouvel édile au soir du lundi prochain. Autant dire que c’est un début de semaine assez particulier qui s’ouvrira sur le ciel de cette belle et luxueuse commune dans moins de 48h.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article