15:14

Grand déballage

Des internautes démontent les mensonges de Brice Laccruche sur ses origines gabonaises


Société
  • Les véritables origines du directeur de cabinet présidentiel mises à nu © 2019 D.R./Info241
Publié le 17 mai 2019 à 07h04min

Le directeur de cabinet présidentiel d’Ali Bongo, Brice Laurent Laccruche Alihanga Fargeon continue de payer sa surexposition politique au Gabon. S’étant présenté comme le fils biologique d’un haut dignitaire Altogovéen et d’une mère française, des internautes apportent la preuve qu’il n’en est rien. Ils ont ainsi exhumer la copie intégrale de son acte de naissance où il est clairement établi que ses parents géniteurs sont tout deux citoyens français. Un mensonge qui n’arrange pas les affaires du directeur de cabinet qui, pour des raisons évidentes de politique, s’est toujours prévalu être un métis.

Brice Laurent Laccruche Alihanga Fargeon est de nouveau dans de sales draps. Nés de deux parents français, l’homme public continuait pourtant depuis son entrée en politique de se présenter comme le fils naturel de Louis André Laccruche Alihanga, un ancien haut de l’administration publique avec une française pure souche. Le premier collaborateur d’Ali Bongo vient de voir son précieux mensonge familial sur ses origines voler en éclats.

Lire aussi >>> Le passé sombre du directeur de cabinet d’Ali Bongo révélé par une blogueuse

Pour le confronter à ce mensonge, des internautes gabonais établis en France ont rendu public hier soir la copie intégrale de son acte de naissance français, car né à Marseille un 1er juillet 1980. Dans le document exhibé en preuve et provenant de l’administration française, on y apprend principalement que les deux géniteurs du directeur de cabinet sont bels et bien français. Ils ont pour nom Norbert Marie André Fargeon (père) et Elisabeth Solange Étiennette Dupont (mère).

L’acte de naissance français de Brice Laurent Fargeon

Plus surprenant encore, on y apprend que le directeur de cabinet a toujours eu un souci avec son nom de famille. Il est né Brice Laurent Jean-Joseph mais n’a cessé de changer de nom au fil des ans. Sur un de ses passeports français, il avait pris le nom de famille de son père pour se nommer finalement Brice Laurent Jean-Joseph Fargeon. C’est installé auprès de sa mère qui a épousé Louis André Laccruche Alihanga que son passeport gabonais le présente désormais comme Brice Laurent Laccruche Alihanga Fargeon.

Lire aussi >>> Le Franco-gabonais Brice Alihanga Fargeon candidat à la succession d’Ali Bongo ?

Ce grand déballage public montre bien le manque de consistance de ce mensonge public et interroge finalement sur la façon avec laquelle il a obtenu sa nationalité gabonaise. L’a-t-il obtenu en l’ayant régulièrement demandé et obtenu comme tout étranger ayant des attaches dans un pays devenu le sien ou s’agit-il là encore d’une attribution établie sur de fausses déclarations ? Difficile de trancher pour l’heure !

La page des « résistants » annonçant ces révélations hier


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile