11:46

Révélations

Le passé sombre du directeur de cabinet d’Ali Bongo révélé par une blogueuse


Société
  • Le passé sombre du directeur de cabinet d’Ali Bongo révélé par une blogueuse © 2019 D.R./Info241
Publié le 4 janvier 2019 à 22h27min

Voici un déballage grand public dont se serait bien passé Brice Fargeon, ce franco-gabonais nommé en août 2017, directeur de cabinet présidentiel d’Ali Bongo. Céline Alexandre, une blogueuse qui visiblement est très remontée contre ce « dangereux personnage », a jeté hier un pavé dans la marre en dévoilant le passé sulfureux de ce haut cadre du régime Bongo qui traînerait de nombreuses casseroles dont des malversations au sein du groupe bancaire BGFIBank.

Lire aussi >>> Ike Ngouoni fait séjourner incognito un commando français au Gabon à l’insu des autorités

Brice Laccruche (38 ans), le célèbre président d’honneur de la très Ali-Bongoïste association des jeunes émergents volontaires (AJEV) est dans de sales draps. Dans la guerre larvée qui l’oppose aux sécurocrates du palais du Bord de mer en tête desquels Frédéric Bongo, les Gabonais ont eu droit depuis hier à un nouvel épisode : des révélations troubles sur le passé sombre de ce Français devenu Gabonais en « secondes noces ».

Un homme au passé professionnel trouble

Selon la blogueuse Céline Alexandre, Brice Laurent Jean-Joseph Fargeon devenu Brice Laurent Laccruche Alihanga ne serait autre qu’un « escroc vénal obsédé par l’argent et le pouvoir ». Elle cite pèle-mêle son passage connu de tous au sein du groupe BGFIBank. Brice y avait été arrêté dans le cadre d’une affaire de malversation touchant le groupe bancaire gabonais.

Le passeport français de Brice Laurent

Et ce n’est pas tout. Le sulfureux banquier et hommes d’affaires avait été entendu pour une « affaire de malversations et de fraudes » en lien avec une de ses entreprises dans le BTP. Toujours impuni, Brice aurait également fait des siennes, des « culbutes », au sein de la Société gabonaise de sécurité (SGS) et la Compagnie nationale de navigation intérieure (CNNI), qui sera son dernier poste officiel avant sa nomination au cabinet d’Ali Bongo.

Un « Gabonais d’occasion »

Dans le billet de Céline, on apprend que le directeur de cabinet d’Ali Bongo est né d’Elisabeth Dupont et de Norbert Fargeon, deux travailleurs immigrés français qui ont échoué au Gabon en 1976 à la Société nationale des bois du Gabon (SNBG). Le couple franco-français battant de l’aile Elisabeth, la mère, s’est aussitôt amourachée du patron de la SNBG avec qui elle se mariera plus tard en octobre 1984. Laissant sur le carreau le pauvre Norbert Fargeon qui a été « contraint de quitter le Gabon ».

C’est grâce à cette union entre Elisabeth Dupont et le jeune riche patron de l’époque de la SNBG, Louis André Laccruche Alihanga, que le jeune français Brice Fargeon acquerra en « secondes noces » la nationalité gabonaise. Ce qui vaut d’être qualifié par la blogueuse de « Gabonais d’occasion ». Une nationalité dont il se servirait « comme d’une fausse barbe pour opérer en toute tranquillité au Gabon », souligne la blogueuse.

De nouveaux détails croustillants à venir

La blogueuse avance ces éléments en publiant les deux passeports du néo-gabonais : celui français, sa patrie de naissance et celui du gabonais, sa patrie politico-économique. Pour ne rien arranger, Céline Alexandre promet d’autres détails croustillants sur ce sulfureux personnage à la tête de plusieurs entités politiques tels que l’AJEV ou encore le néo-parti écran Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV).

Le passeport gabonais de Brice Fargeon

De quoi garantir des jours et des semaines haletantes autour du désormais Brice Fargeon dont les soutiens sont peu sortis de leurs tanières pour défendre leur patron dont la vie et les frasques ont été dévoilées à grand coup de renfort médiatique. Ces révélations interviennent alors que Brice Fargeon proche de Noureddin et de Sylvia Bongo Valentin est accusé de gérer le Gabon en toute opacité en lieu et place d’Ali Bongo dont la santé fait énormément défaut depuis le 24 octobre.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile