Web-Stat analytics
Adresse à la nation

Critiqué pour son mutisme, Ali Bongo s’adressera ce soir aux Gabonais

Critiqué pour son mutisme, Ali Bongo s’adressera ce soir aux Gabonais
Critiqué pour son mutisme, Ali Bongo s’adressera ce soir aux Gabonais © 2020 D.R./Info241

Ali Bongo peu visible et audible depuis le déclenchement de la crise du coronavirus dont le bilan est passé hier à 3 personnes infectées et à une vingtaine de personnes confinées, s’exprimera ce mercredi soir à la télévision publique et sur la toile. En effet, depuis le 12 mars, le président gabonais s’est cantonné à organiser des réunions et des audiences et à une existence par intermittence sur les réseaux sociaux.

Lire aussi >>> Coronavirus au Gabon : 2 nouveaux cas confirmés et 22 personnes confinées

Une attitude qui ne convainc pas ses détracteurs qui continuent de pointer son incapacité à gérer le pays et à être le véritable maître à bord de second septennat fortement marqué par ses ennuis de santé. Son oncle, Jean Boniface Asselé, a ouvert lundi un front sur sa vitalité à la tête de l’Etat depuis l’accident vasculaire cérébral qui l’a terrassé il y a voilà deux ans, en séjour en Arabie Saoudite.

C’est sur Facebook que la Présidence gabonaise a annoncé ce mercredi après-midi, peu après 15h10, la prise de parole d’Ali Bongo. Une adresse à la nation qui sans nul doute sera axé sur la crise de Covid-19 et les différentes mesures prises par le gouvernement pour contrer une pandémie qui continue de faire des victimes dans le pays.

Le post de la Présidence annonçant cette prise de parole

Selon le post de la présidence gabonaise, cette prise de parole qui est assurée d’être pré-enregistrée, sera diffusée à 19h45 sur la toile et certainement à la même heure sur les chaines publiques telles que Gabon24 ou Gabon Première. Rendez-vous donc dans quelques heures.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article