Pandémie

Coronavirus au Gabon : 2 nouveaux cas confirmés et 22 personnes confinées

Coronavirus au Gabon : 2 nouveaux cas confirmés et 22 personnes confinées
Le porte-parole du comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre le Covid-19, Guy Patrick Obiang Ndong © 2020 D.R./Info241

Le Gabon continue d’être pleinement touché par la pandémie de coronavirus. Après la découverte le 12 mars d’un premier cas, ce mardi les autorités ont annoncé deux nouveaux cas et 22 personnes placées en confinement. Ce qui porte le nombre de cas à 3 dans le pays.

Lire aussi >>> Le Gabon annonce son premier cas de patient atteint de coronavirus !

Le Gabon a enregistré deux nouveaux cas de coronavirus ce mardi. Selon le point de presse du porte-parole du comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre le Covid-19, Guy Patrick Obiang Ndong, deux nouveaux sont à déplorer ce mardi. Il s’agit de deux femmes de 29 et 49 ans. Ces deux compatriotes auraient été contaminées la semaine dernière.

La conférence de presse de ce jour

La patiente de 29 ans est une employée de la Police de l’air et des frontières à l’aéroport de Libreville qui a été en contact le 8 mars, avec patient zéro provenant de Bordeaux (France). Elle s’est plaint de plusieurs symptômes liés à la maladie le 14 mars dernier avant d’être pris en charge à l’hôpital militaire d’Angondjé (Akanda). La seconde patiente est une informaticienne du ministère des Affaires étrangères qui a séjourné durant deux mois à Marseille (France).

Ces deux patientes qui n’avaient pas d’antécédents épidémiologiques sont pour l’heure, hospitalisées à l’hôpital d’instructions des armées d’Angondjé où elles suivent des soins. Outre ces deux cas, le point de presse journalier des autorités sanitaires gabonaises a annoncé le nombre de 22 personnes confinées. Elles pourraient elles-aussi être porteurs de la maladie.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article