Endettement Coronavirus

Après les 85 milliards du FMI, le Gabon va encore emprunter 156 milliards à la BAD

Après les 85 milliards du FMI, le Gabon va encore emprunter 156 milliards à la BAD
Le ministre de l’Economie Jean-Marie Ogandaga hier, lors du conseil interministériel © 2020 D.R./Info241

Rien n’arrête la volonté des autorités gabonaises de recourir à l’endettement de la nation pour combattre la pandémie de coronavirus. Malgré une dette extérieure abyssale et après avoir déjà engrangé 254,6 milliards en quatre mois auprès de bailleurs de fonds, l’administration Bongo veut à nouveau emprunter 156 milliards auprès cette fois de la Banque africaine de développement (BAD) pour la cause coronavirus.

Lire aussi >>> Le FMI prête en urgence 85,15 milliards FCFA au Gabon pour faire face au Covid-19

C’est ce qui ressort du conseil interministériel tenu hier par visioconférence autour de la nouvelle Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. Le ministre de l’Economie et de la Relance, Jean-Marie Ogandaga, a en effet présenté à ses pairs trois projets d’ordonnance autorisant l’État à contracter auprès de la BAD trois nouveaux emprunts d’une enveloppe globale de 156 milliards.

Lire aussi >>> Ossouka Raponda préside son tout premier conseil interministériel ce matin

Ogandaga compte dans les prochains jours, demander à la BAD d’octroyer au Gabon trois prêts distincts découpés en 60,8 milliards, 29,4 milliards et 65,9 milliards de nos francs. Le gouvernement d’Ali Bongo dit avoir besoin de ces 156 milliards pour outiller sa stratégie de lutte contre la pandémie de la Covid-19. Une ardoise qui se cumulera donc avec les 254,6 milliards précédemment obtenus depuis mars de bailleurs internationaux.

Si cet énième est validé lors d’un prochain conseil des ministres, le Gabon aura ainsi emprunté pas moins de 410 milliards en l’espace de quelques mois pour la seule lutte contre la pandémie de coronavirus. Quid des réorientations budgétaires décidées en raison de la crise sanitaire que traverse le pays ? Une chose est sûre pour l’administration Bongo, la santé n’a pas prix et de limite budgétaire !


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article