11:20

Absence médiatique

Ali Bongo réapparaît en public avec sa canne pour le Marathon du Gabon


Politique
  • Ali Bongo saluant le public, ce samedi matin © 2019 D.R./Info241
Publié le 30 novembre 2019 à 16h36min

Alors que plusieurs de ses collaborateurs présidentiels sont devenus sociétaires de la prison centrale de Libreville pour avoir distrait des deniers publics, Ali Bongo est réapparu en public ce samedi. Celui dont la parole se fait rare comme ses sorties publiques, est venu pour assister au départ de la première journée du Marathon de Gabon dont les 3 premières courses étaient dédiées aux femmes. Victime d’un AVC en octobre 2018, Ali Bongo y est apparu avec sa canne aux cotés de son épouse et du Premier ministre notamment.

Lire aussi >>> Le porte-parole de la Présidence gabonaise écroué pour corruption et malversations

Ali Bongo que les Gabonais n’avaient plus vu depuis son passage éclair à Franceville pour un séjour privé, a arpenté ce samedi les rues de Libreville. Alors qu’il n’a toujours pas commenté l’arrestation de ses plus proches collaborateurs soupçonnés de corruption et de malversations financières, il a certainement voulu montrer qu’il était encore supporter n°1 du sport bien qu’il ne s’était cependant pas rendu au dernier match des Panthères du Gabon de football à Franceville.

Un moment de cette sortie publique

Avec sa canne qui ne le quitte depuis ses récents ennuis de santé survenus en Arabie Saoudite, Ali Bongo était de sortie pour soutenir les athlètes gabonaises qui ont pris le départ notamment de la course de 5 km dénommée « la gabonaise » qui s’est disputée ce matin à Libreville. Aux cotés de son épouse Sylvia Valentin, du ministre des Sports Franck Nguema, Ali Bongo a tenté de faire oublier son absence médiatique et la corruption qui gangrène son administration.

Ali Bongo, le ministre des Sports et son épouse arborant le drapeau gabonais à l’envers

Une sortie bien que sportive qui ne manquera pas de susciter des commentaires politiques. Surtout depuis le déferlement de l’opération mains-propres dénommée « scorpion » qui a déjà abouti à mise sous mandats de dépôt à la prison de Libreville du porte-parole de la présidence gabonaise ainsi que d’une dizaine de hauts fonctionnaires, proche du président gabonais. Un Ali Bongo qui semble toujours porter les lourds stigmates de son récent accident vasculaire cérébral.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile