Livre

« Voyage sur l’équateur », le douzième livre d’Eric Dodo Bounguendza déjà en librairie

« Voyage sur l’équateur », le douzième livre d’Eric Dodo Bounguendza déjà en librairie
« Voyage sur l’équateur », le douzième livre d’Eric Dodo Bounguendza déjà en librairie © 2020 D.R./Info241

L’actuel secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968), Eric Dodo Bounguendza, a aussi une vie scientifique. Auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine de la linguistique dont le "Dictionnaire des gabonismes" sorti en 2008, ce linguiste et écrivain vient de commettre « Voyage sur l’équateur – Journal d’un ethnolinguiste » aux éditions Jets d’encre. Un voyage linguistique assuré autour des spécificités de nos langues et traditions.

Le douzième livre "Voyage sur l’équateur" d’Eric Dodo Bounguendza vient de paraître. Cet essai qui a pour sous-titre "journal d’un ethnolinguiste" est selon l’auteur, "l’expression de la totalité et de l’achèvement de cette voie d’écrivain que j’ai emprunté depuis 2008", écrit-il en prologue. Ce livre est plus exactement, un voyage au cœur des us, coutumes, rites, traditions et croyances des peuples du Gabon sous la plume de ce maître-assistant des Sciences du langage de l’Université Omar Bongo de Libreville.

L’auteur de l’ouvrage, Eric Dodo Bounguendza

L’essai de plus de 300 pages, est construit en 9 chapitres. Il part des généralités des langues bantoues du Gabon aux expressions du temps et de couleurs, en passant par les rites initiatiques gabonais ou encore le registre sémantique de l’anthroponymie. De quoi se délecter de la richesse de nos traditions et rites, peu étudiés et transcrits dans des ouvrages destinés au grand public. L’essentiel de l’ouvrage étant bien entendu, le fruit d’études menées par ce chercheur entre 2010 et 2018.

Le Gabon sans langue maternelle officielle, est donc un pays multilingue par excellence. L’auteur dit y avoir "dénombré environ soixante et onze langues, tant bantoues que pygmées". Et de prévenir : "Même si les langues gabonaises font partie de l’héritage national, malheureusement toutes ne bénéficient pas du même degré de protection. Au contraire, certaines d’entre elles sont menacées de disparition. Nous sommes là bien en présence d’une menace permanente de ce que j’appelle un « incendie linguistique »", alerte Eric Dodo Bounguendza.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article