Front social

Crise aux régies financières : les agents des impôts font pression sur le ministre Ogandaga

Crise aux régies financières : les agents des impôts font pression sur le ministre Ogandaga
Plusieurs guichets notamment aux Impôts étaient fermés ce lundi à Libreville © 2020 D.R./Info241

La passe d’armes au ministère de l’Economie entre le ministre Jean Marie Ogandaga et les agents des régies financières du Gabon est loin de connaître son épilogue. Malgré la sommation qui lui a été faite par Nourredine Valentin Bongo de régler dans les plus brefs délais cette paralysie, rien ne semble bouger dans ce sens. Ce qui a obligé les services des impôts à verrouiller un peu plus caisses et guichets ce lundi matin.

Lire aussi >>> Grondé par le fils d’Ali Bongo, le ministre gabonais de l’Economie tente de calmer le jeu

La semaine qui démarre peut réserver de nombreux rebondissements dans l’actualité du pays. Ce matin, la grève que connaît depuis bientôt un mois, le ministère du Budget et des Finances via les régies financières qui réclament entre autres, le paiement de leurs primes, se corse un peu plus. Caisses et guichets verrouillés, les agents dudit secteur, un des plus importants dans le fonctionnement de l’économie, ont simplement déserté leurs bureaux.

Des bureaux vides à Libreville

La semaine dernière, une note émanant de la présidence de la République et signée du coordinateur général des affaires présidentielles, Noureddin Valentin Bongo, intimait l’ordre au ministre de tutelle, Jean Marie Ogandaga de rapidement trouver voies et moyens pour un retour à la normale de cette situation. Quelques jours après, une information rassurante dans ce sens avait circulé à travers une certaine presse et via les réseaux sociaux. Il n’a pas fallu 48h avant que les grévistes démentent tout début de solution par le ministre.

Au moment où le Gabon connaît quelques soubresauts avec de graves soupçons de détournements de deniers publics par de hauts responsables de l’administration et de plusieurs sociétés et institutions du pays, il est évident que Jean Marie Ogandaga ne peut avoir le sommeil tranquille actuellement. Comme un ère de toilettage des finances publiques sur fond de règlement de comptes, plusieurs arrestations, dont celle du maire de Libreville, Léandre Nzue, ont cour et focalisent actuellement toutes les attentions des gabonais depuis le début de weekend dernier.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article