Compétences particulières

Prestation de serment de 11 officiers de police judiciaire à compétences spéciales de l’OPRAG

Prestation de serment de 11 officiers de police judiciaire à compétences spéciales de l’OPRAG
Une vue de la cérémonie solennelle de prestation de serment tenue hier, au palais de justice de Libreville © 2020 D.R./Info241

Onze agents de la Coordination générale du domaine portuaire, exerçant au sein de l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG), ont prêté serment au palais de justice de Libreville le samedi 25 juillet 2020. La cérémonie de prestation de serment a été rehaussée par la présence de tout le directoire de cette entreprise publique avec à sa tête le directeur général, Appolinaire Alassa.

Lire aussi >>> L’OPRAG initie des actions résilientes pour la relance du secteur portuaire

L’audience de prestation de serment tire son fondement légal des lois régissant le domaine portuaire au Gabon. Il s’agit précisément de l’article 21 de l’ordonnance n°11/PR/2011 du 11 août 2011 relative au développement des activités maritimes et portuaires en République Gabonaise ratifié par la loi n°22/2011 du 24 février 2012. Les dispositions de cette loi prévoient la prestation de serment du personnel de la coordination générale du Domaine portuaire avant leur entrée en fonction.

La photo de famille à l’issue de la cérémonie

Moussavou Moukagni Carine Dany, directrice de la Coordination ayant elle aussi prêté serment, s’est dite satisfaite d’avoir passé cette étape car « les agents de la Coordination sont directement en contact avec tous les clients de l’OPRAG appelés amodiataires ». Elle a poursuivi son propos en indiquant que la prestation de serment « nous confère aujourd’hui le titre d’officier de police judiciaire avec un régime particulier. Nous pouvons maintenant constater des infractions, dresser des procès-verbaux et infliger des amendes aux amodiataires qui ne respectent pas les lois et règlement en vigueur ».

Carine Moussavou Moukagni, ici prêtant serment

Les agents promus ont été renvoyés à l’exercice de leur fonction en prenant garde à ne pas faire preuve de parjure par un comportement qui jetterait l’opprobre sur leur personne et entacherait la crédibilité de l’institution qui les emploie. Ils ont été invités à ne pas trahir la confiance placée en eux car au tribunal, ils ont prêté serment. C’est également à cet endroit qu’ils vont être jugé en cas d’infraction aux lois régissant leur secteur d’activité.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article