21:27
URGENT >>>

Les Aigles du Mali molestent à Libreville les Panthères du Gabon !


Législatives 2018

Moukagni au gouvernement : Anges Kevin Nzigou renonce à sa candidature aux législatives !


Politique
  • Anges Kevin Nzigou, 3e vice-président de l’Union et solidarité, jette l’éponge des législatives © 2018 D.R./Info241
Publié le 9 mai 2018 à 12h09min

Le séisme de l’entrée de Jean de Dieu Moukagni au gouvernement d’Ali Bongo continue de faire son petit effet. Une décision incompréhensible pour le 3e vice-président de l’Union et solidarité (US, opposition), Anges Kevin Nzigou, qui devant la cacophonie idéologique créée par ce revirement soudain du patron de ce parti d’opposition radicale, a décidé de se retirer de la course aux législatives. Une position qui pourrait en inspirer d’autres.

L’entrée au gouvernement de Jean de Dieu Moukagni Iwangou ne fait visiblement pas le bonheur de ses militants. L’un des vice-présidents de cette formation politique Anges Kevin Nzigou, a décidé ce mercredi 9 mai, de renoncer à arborer les couleurs de ce parti pour les prochaines législatives.

Sur Facebook, l’ancien candidat du 2ème siège du 6e arrondissement de la capitale gabonaise a jeté l’éponge en ces mots : « Je remercie tous ceux qui m’ont soutenus et qui ont cru en ma candidature mais compte tenu des événements en cours et pour être en harmonie avec moi même, ne pouvant mener tous les combats en même temps, sans en avoir discuter avec personne, je renonce à me présenter aux prochaines élections législatives ».

La preuve d’un profond malaise qui a gagné les rangs du parti du nouveau ministre de l’Enseignement supérieur d’Ali Bongo, autrefois grand détracteur d’Ali Bongo et de sa victoire controversée à la présidentielle d’août 2016. Opposant farouche, Jean de Dieu Moukagni Iwangou avait même à l’époque, coordonné la plainte de l’opposition à la CPI sur les crimes contre l’humanité commis par le régime d’Ali Bongo.

Moukagni Iwangou qui a visiblement pris sa décision d’entrée au gouvernement sans en informer sa base et ses militants, a prévu s’en expliquer devant eux ce mercredi. Après avoir pris soin de prêter serment lundi devant Ali Bongo et de participer à son tout premier conseil des ministres hier. Une décision qui semble être lourde de conséquences et de probables défections dans ses rangs.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile