Polémique

Monologue du Premier ministre : Nkoghe Bekalé renvoie ses détracteurs au CND !

Monologue du Premier ministre : Nkoghe Bekalé renvoie ses détracteurs au CND !
Monologue du Premier ministre : Nkoghe Bekalé renvoie ses détracteurs au CND ! © 2020 D.R./Info241

Vertement critiqué sur le fond comme sur la forme sur son invite d’hier à l’endroit des responsables politiques sur le coronavirus, le Premier ministre a tenu ce jeudi à répondre à ses détracteurs. Pour le locataire du 12-Décembre, « l’heure n’est pas à la polémique politicienne ». Avant de renvoyer l’opposition qui a exigé des excuses publiques du gouvernement et regretté que ce rendez-vous n’ait abordé d’autres questions d’importance, à se tourner vers le Conseil national de la démocratie (CND).

Lire aussi >>> Concertation des partis : le coronavirus au menu du monologue du Premier ministre

A l’issue de la concertation convoquée hier par le Premier ministre, les partis de l’opposition qui y ont pris part, se sont fendus d’un communiqué à charge contre l’initiative dont l’ordre du jour n’a été dévoilé que séance tenante. Dénonçant « un monologue laconique » de Julien Nkoghe Bekale, l’opposition gabonaise est allée jusqu’à exiger « des excuses publiques par le Premier Ministre et son Gouvernement à la classe politique Gabonaise » pour leur avoir fait perdre leur temps.

Quelques participants à la réunion d’hier

Une guerre de communiqué de presse à laquelle la Primature, s’est prêtée à son tour ce jeudi. Pour le Premier ministre qui avait appelé à l’union sacrée des acteurs politiques face au coronavirus, « l’heure n’est pas à la polémique politicienne ». Au-delà de la réunion d’information gouvernementale délivrée hier, l’opposition aurait souhaité que soit également abordées d’autres questions d’importance telles que la santé d’Ali Bongo ou encore l’éventualité d’une révision constitutionnelle.

Julien Nkoghe Bekale dit dans son communiqué, être « conscient de la nécessité des concertations et d’échanges réguliers avec la classe politique pour oxygéner la démocratie. Mais ces concertations sont prévues et doivent se tenir dans le cadre de l’instance appropriée qu’est le Conseil national de la démocratie (CND) ». Avant de réitérer « son appel patriotique au rassemblement, à la mobilisation et à l’Union Sacrée de la Nation » ses détracteurs. Les concernés apprécieront.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article