22:34

Vacance de pouvoir

Les opposants gabonais du CRPG convaincus par l’état de santé d’Ali Bongo


Politique
  • Les membres de cette plateforme lors de leur déclaration vendredi © 2019 D.R./Info241
Publié le 12 mai 2019 à 18h30min

En dépit des dernières apparitions d’Ali Bongo, le débat autour de la vacance du pouvoir continue de faire rage au Gabon. Dans ce contexte morose, ce vendredi à la faveur d’une déclaration de presse à Libreville, le Cercle réalités et perspectives gabonaises (CRPG, opposition modérée), a tenu à donner sa position sur la question. Ainsi pour d’Argendieu Kombila qui portait la parole de la plateforme, il est totalement inopportun d’évoquer aujourd’hui l’hypothèse d’une vacance du pouvoir.

Les apparitions furtives d’Ali Bongo ainsi que les multiples audiences scénarisées accordées à ses proches collaborateurs semblent avoir convaincu quelques uns. Ce 9 mai, le CRPG a tenu à apporter son soutien au chef de l’État gabonais concernant la très épineuse problématique de la vacance du pouvoir qui ne cesse d’alimenter les débats dans le pays.

Prenant le contre-pieds du mouvement « Appel à agir » qui depuis plusieurs semaines invitent les autorités à destituer le Ali Bongo, Thierry d’Argendieu Kombila le porte-parole de la plateforme, a plutôt souligné qu’Ali Bongo était bel et bien en capacité de gouverner le pays comme en témoigne d’ailleurs ces multiples audiences mais surtout la récente visite du président togolais Faure Gnassingbé.

Si les arguments présentés par la CRPG pour souvenir Ali Bongo méritent d’être entendus, il reste malgré tout que les doutes sur sa capacité à demeurer en fonction persistent car celui-ci, en plus de présenter des séquelles évidents de son AVC, est demeuré muet au moment où le pays en ébullition, a grand besoin d’être rassuré.

Rappelons qu’au sein de ce regroupement de l’opposition, finalement très proche du pouvoir, figure en bonne place l’ancien Unioniste Jean Pierre Rougou ou encore le très controversé Guilou Bitsutsu-Gielessen. Des personnalités hautes en couleurs qui ont tourné casaque à l’opposition jugée "radicale" depuis la présidentielle controversée d’août 2016.

Le CRPG regroupe l’UPG de Mathieu Mboumba Nziengui, le MPC de Guilou Steeve Fabrice Bitsutsu, l’UNAF de Thierry d’Argendieu Kombila, l’USP d’Henri Mbira-Nze, le Cercle OMEGA de Marcel Robert N’tchoréret, le PSU de Simon Adolph Evouna, le FDC de Jean Claude Quentin Ben Mongaryas et Joël Patient N’tchoreret Mbiamany et Jean Pierre Rougou.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile