Réouverture des églises

Les messes maintenues ce dimanche malgré les intimidations du gouvernement gabonais !

Les messes maintenues ce dimanche malgré les intimidations du gouvernement gabonais !
Les messes maintenues ce dimanche malgré les intimidations du gouvernement gabonais ! © 2020 D.R./Info241

Le gouvernement gabonais est pleinement décidé à faire « plier » par la force les leaders religieux. Après avoir constaté avec « beaucoup de regret le déploiement des forces de sécurité et de défense », l’archevêque de Libreville Jean Patrick Iba-Ba a réitéré samedi que les paroisses seront bien ouvertes ce dimanche. Dénonçant une violation de leur liberté de religion, l’archevêque a livré de nombreuses recommandations aux curés pour l’accueil des fidèles ce dimanche. Une première dans l’histoire du pays.



Lire aussi >>> Réouverture des églises : Matha a rejeté tous les compromis de l’archevêque de Libreville !

La matinée de ce 25 octobre promet d’être électrique aux abords des paroisses du Gabon. Les autorités gabonaises voulant contraindre par la force la fermeture des églises, y ont déployé depuis ce samedi matin, un important dispositif policier filtrant pour dissuader les fidèles de s’y rendre. Non, leur retorque l’archevêque de Libreville qui invite les curés à maintenir le programme initial et à éviter toute provocation avec les forces de police.

Le protocole mis en place pour l’accueil des fidèles ce dimanche

Dénonçant "le déploiement des forces de sécurité et de défense aux abords de nos différentes paroisses, signe de la volonté manifeste de nos dirigeants de violer une fois de plus notre liberté religieuse", Mgr Jean Patrick Iba-Ba ne se laisse pas pour autant intimider. Il propose même un protocole à appliquer ce dimanche "à l’extérieur des églises, sur les parvis des différentes paroisses" pour reprise sereine de leurs activités religieuses.

Celui-ci comprend quatre étapes : l’accueil des fidèles devant chaque paroisse par les différents curés accompagnés de leurs vicaires, la récitation d’une dizaine d’Ave Maria, la proclamation de l’évangile (pas d’homélie) et, l’envoie et bénédiction des fidèles avec le Très Saint Sacrement, détaille la note envoyée ce samedi aux différents curés de l’archidiocèse de Libreville.

"Tout en affirmant ici, avec force et fermeté notre liberté de culte et notre identité de chrétien catholique, ne nous laissons pas gagner par la peur, la haine, la violence", revendique l’archevêque de Libreville . "Respectons les forces de l’ordre, en évitant toute provocation, parole ou geste déplacé. Soyons vigilants, il y aura des gens parmi nous a sans habits de noce » pour semer la zizanie", averti Mgr Iba-Ba.

De quoi garantir une reprise mouvementée des messes suspendues depuis plus de 7 mois en raison de la pandémie de coronavirus. "Frères bien-aimés de Dieu, Dimanche 25 octobre 2020 prenez votre chapelet en main ce ne sera pas avec le poing levé que nous nous sanctifierons. mais avec le rosaire à la main. Puisse le Seigneur, notre Berger, nous assister", conclut la note de l’archevêque aux chrétiens de Libreville.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article