11:35

Maladies virales

Le Gabon veut une riposte nationale contre les maladies virales du manioc


Economie
  • Le Gabon veut une riposte nationale contre les maladies virales du manioc © 2018 D.R./Info241
Publié le 1er décembre 2018 à 13h31min

Le Gabon compte mettre en place un plan national de prévention et de riposte contre les maladies virales du manioc, cultivé et consommé dans toutes les provinces du pays.

A cet effet, un atelier a été organisé, vendredi à Libreville, à l’initiative du programme Ouest africain d’épidémiologie virale (Wave), en partenariat avec les ministères gabonais de l’Agriculture et de l’Enseignement supérieur pour sensibiliser quant à la menace que constituent les maladies virales du manioc, qui font des ravages.

Le ministre gabonais de l’Agriculture, Biendi Manganga Moussavou, a souligné à cette occasion l’impératif d’agir de manière vigoureuse et coordonnée pour apporter une riposte efficace à la menace de la propagation des maladies virales qui planent sur les cultures essentielles pour la sécurité alimentaire des populations.

« Si rien n’est fait, ces maladies virales qui s’attaquent au manioc, peuvent à terme porter atteinte à la production nationale, et donc remettre en cause tous les efforts du gouvernement pour assurer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations », a-t-il dit.

Abondant dans le même sens, le Pr. Jacques François Mavoungou, représentant du Wave, a relevé que l’objectif de cet atelier est d’élaborer un plan national d’action pour faire face à la structure brune du manioc et autres maladies des variétés de manioc cultivées au Gabon.

Conçu par des scientifiques africains pour la sécurité alimentaire, le programme Ouest africain d’épidémiologie virale (Wave) a été mis en place en 2015 à la faveur du soutien financier de la fondation « Bill et Melinda Gates » et le département du Royaume unis pour le développement international dans le but d’assurer la sécurité alimentaire des populations.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile