03:27

Traditions

Le Gabon remporte 9 prix à la seconde édition du festival culturel Mvet-Oyeng


Culture
  • Quelques membres de la délégation gabonaise à ce festival © 2019 D.R./Info241
Publié le 21 juillet 2019 à 11h21min

Les rideaux sont tombés hier soir sur la seconde édition du festival culturel Mvet-Oyeng qui se déroulait dans la ville d’Ambam au Cameroun. Réunissant durant douze jours, les peuples Ekang (dont ceux Fang et Ntoumou) du Cameroun, du Congo, du Gabon et de la Guinée équatoriale, la délégation gabonaise aura réussi à s’imposer en remportant 9 des 13 prix décernés au cours de ce festival.

Le festival culturel Mvet-Oyeng aura tenu toutes ses promesses. Organisé du 8 au 20 juillet dans la commune d’Ambam au Cameroun, le festival dédié aux cultures Ekang a réuni du beau monde venu des quatre pays de la sous-région ayant en partage cette langue et ces traditions : le Cameroun, le Congo, le Gabon et la Guinée équatoriale.

Si l’un des buts de ce festival était de promouvoir le rapprochement des peuples par la culture, la délégation gabonaise l’aura très bien compris puisqu’elle aura réussi à remporter 9 des 13 prix en jeu au cours de cette seconde édition dans 5 catégories. Des contes à la danse elone en passant par le songo, les Gabonais se sont arrogés à chaque fois les premières places.

Les vainqueurs Gabonais de la catégorie Mvet-Oyeng

Pour les contes Mvet Oyeng, ce sont Tsira François Ndong Nguema et Tsira André Zogo Etougou qui ont raflé la mise en terminant respectivement premier et second. Le prix de l’artiste tradi-moderne est revenu quant à lui au groupe Akeng Alliance. Pour la catégorie danses traditionnelles, ce sont les groupes Super Epolito EPOLITO et Mbatwa de Yeffa qui ont occupé les deux premières places. Idem pour la danse élone, remportée par la troupe Elone Agneng-Zock et le jeu du songo par deux autres Gabonais.

Une belle moisson pour ces festivaliers qui ont dignement représenté le Gabon et la culture Ekang face à trois autres pays qui du reste n’ont pas démérité. Rendez-vous donc l’été prochain dans la ville d’Ambam, hôte de ce festival culturel sous-régional. Rappelons que ce festival culturel vise selon les organisateurs, à favoriser l’intégration sous régionale, à briser les barrières physiques et psychologiques à travers la culture mais aussi à préserver, développer et pérenniser les richesses culturelles des peuples Ekang.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile