00:18
URGENT >>>

Annie-Flore Batchiellilys donnera un concert en ligne ce 17 août pour l’an 58 du Gabon !


Mesures d’austérité

Le Gabon créé une fiche de pointage pour espérer débusquer ses fonctionnaires fantômes


Politique
  • Le ministre de la Fonction publique et sa fiche de pointage © 2018 D.R./Info241
Publié le 1er août 2018 à 06h26min

Du nouveau dans l’air. Comme Info241 vous l’annonçait déjà, la traque des autorités gabonaises contre les fonctionnaires fantômes va se poursuivre ce mois d’août. Mécontent du maigre nombre d’agents « fictifs » qu’il dit avoir débusqué, le ministère gabonais de la Fonction publique a décidé de fliquer ses agents à l’aide d’une fiche de pointage hebdomadaire. Une mesure à laquelle devrait s’associer un numéro gratuit de dénonciation « patriotique ». Info241 vous dit tout sur cette nouvelle procédure qui comme la mise sous bons de caisse, ne concerne que les fonctionnaires de la province de l’Estuaire.

Les autorités gabonaises convaincues que de nombreux fonctionnaires fantômes tapissent encore les administrations publiques de l’Estuaire, lance à partir de ce mercredi 1er août, une nouvelle traque pour obtenir mieux que les 5,71% d’agents potentiellement « fantômes » obtenus lors de l’opération de mise sous bons de caisse de juillet. Un chiffre de 6 671 agents n’ayant pu récupérer ne semble pas avoir calmer le courroux des autorités qui continuent de s’acharner sur les fonctionnaires exerçant spécifiquement dans l’Estuaire où se situe la capitale gabonaise.

Selon le document interne que s’est procuré Info241, « En application des mesures prises par le Gouvernement dans le cadre du pointage des agents publics en service ou en fonction dans la province de l’Estuaire, il est mis à votre disposition un formulaire élaboré par le ministère de la Fonction publique ». La note de service adressée aux responsables administratifs évoque dans le détail, la méthodologie de cette opération de flicage non plus quotidienne mais hebdomadaire. Objectif : débusquer les derniers fonctionnaires « fantômes » que ne semble pas avoir mis en exergue la récente opération de mise sous bons de caisse.

La fiche de pointage sur lequel se fonde les espoirs des autorités pour réduire la masse salariale en débusquant les fonctionnaires dits fantômes

Selon cette note de service, « cette fiche de pointage a pour objet de procéder au contrôle des présences et des absences des agents qui sont régulièrement affectés dans vos unités administratives respectives ». Ce flicage des fonctionnaires débutera donc ce mercredi dans toutes les administration publiques. Les agents publics devront y émarger, ensuite les chefs hiérarchiques devront y apposer leur signature. Une fois les fiches de pointage complétées les différents responsables devront les acheminer au secrétariat général de chaque ministère avant vendredi 10h. Pour enfin finir entre les mains de la Direction centrale des ressources humaines de la Fonction publique, le même jour à 14h.

Voici qui devrait garantir des journées survoltées pour les agents publics dont les syndicats appellent à une mobilisation ce jeudi à Libreville pour donner une suite aux tracas devenus récurrents que leur impose le gouvernement. Un gouvernement qui semble avoir une idée fixe sur la niche de fonctionnaires fantômes que couverait la seule province de l’Estuaire.

Alors que l’on s’attendait à l’extension de la traque des fonctionnaires fantômes à l’intérieur du pays, le gouvernement gabonais continue de se focaliser sur les seuls agents en fonction dans l’Estuaire. Un acharnement après avoir dénoncé des dysfonctionnements dans la traque précédente qui concerne toujours près de la moitié des agents publics. Notons que ladite opération de flicage ne concerne toujours pas les policiers et autres personnels de l’armée.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile