Déplacement présidentiel

Le fils d’Ali Bongo visite un marché inachevé, promis par son père à Franceville

Le fils d’Ali Bongo visite un marché inachevé, promis par son père à Franceville
Le coordinateur des Affaires présidentielles (centre), le porte-parole présidentiel et leurs hôtes au cours de cette visite © 2020 D.R./Info241

Alors que l’on est toujours sans nouvelle sortie publique d’Ali Bongo depuis une quinzaine de jours, son fils a montré patte blanche en s’offrant une sortie présidentielle dans le fief familial du Haut-Ogooué. A Franceville, celui qui seconde visiblement son père au palais présidentiel, Noureddin Valentin, s’y est rendu pour faire la visite d’un marché inachevé, promis aux populations locales depuis plusieurs années.

C’est en sa qualité de coordinateur des Affaires présidentielles auprès de son père au palais du Bord de mer de Libreville, que Noureddin Bongo Valentin s’est offert ce vendredi un « déplacement » dans leur fief politique du Haut-Ogooué, la première du genre depuis son entrée en fonction en décembre dernier. A Franceville, le coordinateur présidentiel est allé porter la promesse de parachever dans les plus brefs délais le chantier marché de la ville, laissé à l’abandon depuis des lustres.

Le chantier toujours inachevé du marché de la ville de Franceville

Ce marché inachevé est présenté par la Présidence gabonaise comme « l’un des centres névralgiques de l’activité économique du chef-lieu de la province ». Le chantier serait à l’arrêt en « de malfaçons et de multiples manquements », précise la Présidence gabonaise sur Facebook pour justifier le retard accumulé dans la livraison de ce chantier, un des nombreux éléphants blancs du pays.

Noureddin Bongo aux cotés des responsables municipaux

Mais Noureddin Bongo Valentin n’est pas venu les mains vides. Au terme de la visite de ce chantier, le fils d’Ali Bongo a promis le redémarrage des travaux dès la semaine prochaine aux cotés des responsables municipaux qui l’nt fait faire le tour du propriétaire. Ces travaux seront une nouvelle fois, « sous la supervision de l’Etat qui a assuré le bouclage de son financement, pour une livraison dans les plus brefs délais », a tenu à rassurer la Présidence gabonaise. Une bonne nouvelle donc !


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article