12:10

Medias

Le Cameroun promet des « sanctions en cascade » contre un média ayant annoncé la mort d’Ali Bongo


Société
  • La journaliste ayant annoncé hier soir la mort d’Ali Bongo à l’antenne © 2018 D.R./Info241
Publié le 28 octobre 2018 à 15h24min

Quand les ennuis de santé d’Ali Bongo virent à l’incident diplomatique. Pour avoir annoncé hier soir la « mort » d’Ali Bongo sur ses antennes, l’Etat camerounais promet à nos confrères camerounais de la télévision privée Vision 4 des « sanctions sévères en cascade ». C’est ce qu’indique une lettre de la chancellerie camerounaise adressée au directeur général de Gabon24, la chaîne info du groupe Gabon télévision.

Lire aussi >>> Ali Bongo souffrant, est hospitalisé depuis plusieurs jours en Arabie Saoudite !

Les rumeurs sur la mort d’Ali Bongo ne passionnent visiblement pas que les gabonais. Au Cameroun voisin, les autorités sont vent debout contre la télévision privée Vision 4 qui a annoncé hier soir la mort d’Ali Bongo. Dans une lettre au ton très militant, un chargé d’affaires de l’ambassade camerounaise à Libreville adresse ses plates excuses au directeur général de Gabon24.

Dans la lettre que s’est procuré Info241, Jean Thomas Bacamag dénonce d’entrée une « annonce infondée et démentielle » de nos confrères. Presque pour s’en dédouaner, le diplomate camerounais en poste à Libreville rappelle que : « Vision 4 (..) est déjà sous le coup de plusieurs sanctions du Conseil national de la communication en rapport aux dérives éthiques et déontologiques ».

Le courrier officiel aux allures d’excuses de l’ambassade du Cameroun

Ce qui fait dire à l’ambassade camerounaise au Gabon que « l’Etat du Cameroun se désengage de telles inconduites marginales et opposées à l’excellence des relations qui unissent leurs excellences Ali Bongo et Paul Biya, ainsi que les peuples frères Gabonais et Camerounais ». Rien que ça !

Et de promettre depuis Libreville des sanctions contre la télévision Vision 4 : « D’ores et déjà des sanctions sévères - en cascade - seront infligées aux auteurs de cette scabreuse fausse nouvelle », conclut le diplomate visiblement en colère. Rappelons que de sources officielles, Ali Bongo est hospitalisé depuis mercredi à Riyad (Arabie Saoudite) pour une « légère fatigue ». Les autorités gabonaises ont démenti la mort de l’actuel locataire du palais du Bord de mer.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile