Fonctionnement

Le budget 2015 du Gabon fixé à près de 3.200 milliards de F.CFA

Le budget 2015 du Gabon fixé à près de 3.200 milliards de F.CFA
Le budget 2015 du Gabon fixé à près de 3.200 milliards de F.CFA © 2014 D.R./Info241

Le budget pour l’exercice 2015 du Gabon a été arrêté à 3.188,7 milliards de F.CFA (4,8 milliards d’euros) contre 2.954,6 milliards de F.CFA en 2014, soit une hausse de 234,1 milliards de F.CFA, a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi, la ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Denise Mekam’ne Taty, livrant le communiqué final du conseil des ministres à la télévision nationale.



Selon le communiqué, arrêté en équilibre à 2.644,3 milliards de F.CFA, les opérations budgétaires connaissent une progression de 5,1% par rapport à 2014.

Les dépenses de fonctionnement, comprenant les dépenses de rémunération, les biens et services et les dépenses de transfert, sont évaluées à 1.643,7 milliards de fcfa (soit 51,54% du budget global) et enregistrent une hausse de 306,8 milliards de F.CFA par rapport au niveau affiché dans la loi de finances rectificative 2014.

Les dépenses d’investissement, quant à elles, se caractérisent par un relèvement de 66,4 milliards de F.CFA pour se situer à 693,5 milliards de F.CFA (soit près de 22% du budget global), dont 256,9 milliards de F.CFA au titre des projets bénéficiant de financements extérieurs.

L’accroissement des dépenses d’investissement servira principalement à accélérer la mise en œuvre du Schéma Directeur National des Infrastructures et du Pacte Social.

Il est prévu notamment, dans ce pacte social, de développer les infrastructures de transports, énergétiques, hydrauliques, le système éducatif et de santé ainsi que le renforcement de la construction de logements sociaux.

Source : APA


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article