17:42

Medias

La HAC sanctionne Asselé et son émission pour « abus de liberté d’expression » !


Société
  • La HAC sanctionne Asselé et son émission pour « abus de liberté d’expression » ! © 2019 D.R./Info241
Publié le 9 février 2019 à 11h10min

La Haute autorité de la communication (HAC) du Gabon a encore frappé. Au lieu de voler au secours du patron de presse vandalisé, Jean Boniface Asselé, dont le matériel radiophonique avaient été confisqué par sa fille Nicole, la HAC a décidé tout bonnement mardi de suspendre d’antenne l’émission « Asselé discute avec vous » pour « abus de liberté d’expression ». Une sanction d’un mois qui frappe désormais l’oncle d’Ali Bongo interdit de s’épancher sur la vie politique gabonaise sur sa propre radio.

Lire aussi >>> Jean Boniface Asselé vandalisé par sa fille Nicole pour avoir trop dit sur Ali Bongo ?

Jean Boniface Asselé ne parlera plus pendant un mois. C’est la sanction que vient de lui infliger la HAC qui a statué le 5 février dernier sur l’affaire dite "Génération nouvelle", du nom de la radio du leader politique du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité). L’émission "Asselé discute avec vous" diffusée sur cette radio périphérique Librevilloise est donc interdite de diffusion jusqu’au 5 mars prochain.

Après avoir préalablement auditionné Jean Boniface Asselé et sa fille Nicole Asselé, par ailleurs directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le gendarme des médias au Gabon a tranché. "A l’examen de leur audition, le collège des conseillers -membres constatent pour le condamner avec véhémence et fermeté les excès dans la liberté oratoire des deux parties", avance le communiqué de la HAC.

Le communiqué de sanction de la HAC

Au jeu des équilibres, la HAC a tout de même condamné "la confiscation du matériel et des équipements de radio Génération nouvelle par les enfants du général Jean Boniface Asselé ainsi que sa fermeture irrégulière momentanée". Ce qui n’a pas empêché le gendarme des médias de se prononcer sur le contenu de l’émission incriminée qui pourtant est diffusée depuis de longs mois avec le franc-parler que l’on reconnait volontiers au général Jean Boniface Asselé.

Lire aussi >>> Retour furtif d’Ali Bongo au Gabon : Asselé privé d’accès, dénonce une « machination »

Ainsi, se prononçant sur le contenu de l’émission « Assélé discute avec vous » dont visiblement la HAC ne découvre la teneur que maintenant, celle-ci serait donc "sources de conjectures de récriminations", a qualifié l’institution aux mains de l’ancien monsieur presse de la Présidence gabonaise, Raphael Ntoutoume Nkoghé. Pour la HAC, cette émission "est source de dérives constitutives des abus à la liberté d’expression", son excuse habituelle de sanctions.

En français facile, la HAC estime qu’Asselé abuse de sa liberté d’expression dans cette émission diffusée sur sa propre radio. D’où la sanction de suspension d’un mois infligée à cette émission jugée liberticide par les gendarmes de la HAC. Rappelons tout simplement que toute cette affaire est survenue alors qu’Asselé émettait de sérieux doutes sur le retour d’Ali Bongo au Gabon le 15 janvier dernier et sur la mise en place du nouveau gouvernement dirigé désormais par Julien Nkoghé Bekalé.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile