Web-Stat analytics
Justice

L’opposant Privat Ngomo en liberté provisoire après 10 mois passés en prison

L’opposant Privat Ngomo en liberté provisoire après 10 mois passés en prison
L’opposant Privat Ngomo en liberté provisoire après 10 mois passés en prison © 2020 D.R./Info241

Bonne nouvelle pour la famille et les proches de l’opposant gabonais Privat Ngomo. La justice gabonaise a enfin décidé hier d’accéder à la requête de ses avocats demandant sa liberté provisoire. L’opposant qui avait manifesté devant l’ambassade de France au Gabon pour qu’elle reconnaissance la vérité des urnes de la présidentielle d’août 2016, avait été arrêté le 12 juillet 2019 avant d’être jeté en prison.

Lire aussi >>> La détention de l’opposant gabonais Privat Ngomo a passé la barre des 175 jours

L’appel des avocats de Privat Ngomo a enfin été entendu. L’opposant qui réclamait à la France qu’elle reconnaisse la victoire issue des urnes du rival du rival d’Ali Bongo, Jean Ping, avait été écroué pour avoir manifesté devant l’ambassade de France à Libreville. Après 10 mois et 8 jours de prison, il a enfin pu bénéficier de la liberté provisoire en attendant son jugement programmé par le parquet de Libreville.

Le message vidéo de Privat Ngomo

C’est l’opposant lui-même qui l’a annoncé ce matin à ses soutiens à travers une vidéo postée sur les réseaux sociaux. « Hier à 17h, le 20 mai 2020, j’ai été libéré provisoirement car le procureur a jugé que je pouvais comparaître libre le jour de mon jugement », s’est félicité Privat Ngoma dans cette vidéo. Le procureur de la république près du tribunal de Première instance de Libreville, André Patrick Roponat, aurait ainsi « répondu favorablement à la requête de mes avocats », indique-t-il.

Privat Ngomo en profite pour remercier les personnes qui l’ont soutenues durant sa longue incarcération pour ses positions politiques. « Je veux dire à toutes les personnes qui m’ont apporté leur soutien que je leur témoigne à travers cette petite vidéo mon éternelle gratitude. Je remercie naturellement mon épouse, mes enfants... ma famille qui a apporté son soutien le plus total au cours de ces 10 mois et 8 jours d’incarcération », a renchéri l’ancien pensionnaire de la prison centrale de Libreville.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article