Etat d’urgence bis

L’Assemblée nationale adopte en urgence le projet de loi sur les catastrophes sanitaires

L’Assemblée nationale adopte en urgence le projet de loi sur les catastrophes sanitaires
L’Assemblée nationale adopte en urgence le projet de loi sur les catastrophes sanitaires © 2020 D.R./Info241

Présenté aux honorables députés en urgence ce samedi, le projet de loi proposé par le ministre de l’intérieur Lambert Noël Matha, après avoir été examiné au fond, a été adopté au cours de la séance plénière de l’Assemblée nationale dirigée par son président Faustin Boukoubi. Le texte qui est un prolongement législatif de l’état d’urgence abandonné vendredi par les autorités, permettra au gouvernement de placer le pays en état d’urgence sanitaire durant trois mois sans l’aval du parlement.



Lire aussi >>> Le Gabon échange l’état d’urgence contre une loi permanente ayant les mêmes restrictions !

Avec la fin de l’état d’urgence que le gouvernement a préféré ne pas renouveler, pour avoir plutôt les coudées franches à travers un texte de loi, les Gabonais ne devront pas rapidement crier à la fin de la privation de leurs libertés individuelles. Pris en application de l’article 47 de la Constitution, ce texte présenté hier aux honorables députés, fixe les mesures de prévention, de lutte et de riposte contre les catastrophes sanitaires.

Ce projet de loi qui s’apparente à une formule voilée de la prorogation de l’état d’urgence, devrait permettre de ne rien changer au confinement, au couvre-feu et aux autres restrictions imposées par le gouvernement depuis plus d’un mois. En effet, ledit texte permettra au gouvernement de jouir des mêmes prérogatives que celles observées lors de l’état d’urgence. Mais cette fois-ci, sans passer par la procédure du vote devant le parlement. Un texte qui confère au gouvernement les pleins pouvoirs en cas de pandémie.

La commission des lois, des affaires administratives et des droits de l’homme à laquelle fût soumis le projet de loi pour examen et approbation, vient ainsi de donner son quitus au gouvernement par l’entremise du ministre de l’intérieur. Tous les regards sont désormais tournés vers la prochaine étape, celle du vote des vénérables sénateurs.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article