05:52

Vérité des urnes

Jean Ping maintient la pression sur la Cour constitutionnelle gabonaise


Politique
  • Jean Ping maintient la pression sur la Cour constitutionnelle gabonaise © 2016 D.R./Info241
Publié le 10 septembre 2016 à 07h25min

L’opposant gabonais Jean Ping, a pris prononcé hier son tout discours premier discours après le dépôt de son recours à la Cour constitutionnelle pour contester les résultats officiels de la province du Haut-Ogooué à la présidentielle du 27 août. Un discours plein de gravité adressée à un cour dirigée par la belle-mère d’Ali Bongo, Marie-Madeleine Mbourantsuo.

L’opposant gabonais Jean Ping a évoqué « la lourde responsabilité » de la Cour constitutionnelle, l’institution qu’il a saisie pour faire annuler les résultats donnant Ali Bongo Ondimba vainqueur de l’élection présidentielle.

« En cas de non-respect de la réalité du vote des Gabonais par la Cour constitutionnelle, le peuple (…) prendra son destin en main », a-t-il averti lors d’une conférence de presse, vendredi 9 septembre, à Libreville. L’opposant arrivé deuxième avec 48,23 % des voix derrière Ali Bongo Ondimba, qui a 49,80 %, a évoqué la « très lourde responsabilité » des juges membres de cette juridiction.

La Cour constitutionnelle est chargée de publier les résultats définitifs du scrutin présidentiel et d’arbitrer les recours introduits par les candidats. Jean Ping promet de se mettre « aux côtés du peuple pour exiger le respect de l’article 9 de la Constitution, qui indique (…) que l’élection du président de la République est acquise à celui des candidats qui aura obtenu le plus de suffrages ». Il s’est autoproclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 27 août, dès le lendemain du scrutin.

Avec BBC


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile