Investissement

Issoze Ngondet préside les travaux préparatoires du Haut conseil gabonais pour l’investissement

Issoze Ngondet préside les travaux préparatoires du Haut conseil gabonais pour l’investissement
Issoze Ngondet préside les travaux préparatoires du Haut conseil gabonais pour l’investissement © 2017 D.R./Info241

Le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet, a présidé vendredi à Libreville, les travaux préparatoires de la première session du Haut conseil pour l’investissement (HCI). Ces échanges qui se voulaient francs et directs ont réuni les opérateurs économiques et plusieurs membres du gouvernement gabonais sous le thème : « Comment relancer l’économie par l’investissement et la diversification pour une croissance inclusive ? »



A l’ouverture des travaux, Emmanuel Issoze Ngondet s’est notamment penché sur le nécessaire « rétablissement du dialogue Public-Privé, la restauration de la confiance, l’amélioration du cadre des affaires », afin de susciter et d’accroître l’investissement dans notre pays.

Une vue des participants à ces travaux préparatoires

Pour sa part, la ministre du Commerce, Madeleine Berre, a notamment présenté l’importance de ce cadre d’échange qu’est le Haut conseil pour l’investissement. Elle a relevé que ce Conseil, présidé par le Chef de l’Etat et regroupant les membres de l’administration centrale ainsi que le secteur privé, se réunit une fois par an, afin de donner les grandes orientations en matière d’investissement et de compétitivité économique.

Le Conseil interministériel qui s’est tenu vendredi, en première session préparatoire, conduit par le Premier Ministre, permettra a-t-elle dit, « de renforcer l’action du gouvernement envers le secteur privé et de suivre l’évolution des réformes de commun accord ».

Des échanges entre les deux parties ont eu lieu à bâtons rompus sur les questions de la dette, de la fiscalité, de la parafiscalité et du suivi permanent d’un plan d’action des réformes qui impactent le cadre des affaires.

Cinq groupes de travail ont été mis en place, qui travailleront sur :
- les procédures de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption,
- la révision du cadre d’investissement,
- la fiscalité et la parafiscalité,
- le capital humain,
- L’accès au foncier.

En clôturant les travaux, le chef du gouvernement s’est félicité de l’esprit de ce dialogue ouvert entre les investisseurs privés et le Gouvernement, pour déceler les différents points de blocage dans le bon déroulement de leur partenariat. Malgré les quelques divergences notées, Emmanuel Issoze Ngondet a réaffirmé l’engagement du Gouvernement d’accompagner tous les opérateurs économiques et de créer un environnement attractif, sécurisé et propice à l’investissement privé.

« La capacité de résilience de notre économie tant recherchée doit permettre un accès plus large des populations aux fruits de la croissance ».Rappelons que la première session du Haut conseil pour l’investissement se tiendra en mars prochain, sous la présidence d’Ali Bongo Ondimba.

Avec Presse Primature


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article