Web-Stat analytics
Mesures d’accompagnement

Gratuité de l’électricité : les Gabonais attendent la deuxième vague de distribution !

Gratuité de l’électricité : les Gabonais attendent la deuxième vague de distribution !
Gratuité de l’électricité : les Gabonais attendent la deuxième vague de distribution ! © 2020 D.R./Info241

Le 10 avril dernier, le gouvernement gabonais avait annoncé une batterie de mesures d’accompagnement afin de permettre d’amoindrir les charges des ménages les plus vulnérables dans sa lutte contre Covid-19. La gratuité de l’eau et de l’électricité y occupait une bonne place. Bien que plusieurs foyers aient été contentés le mois dernier, l’impatience des populations gagne du terrain et le doute plane quant au renouvellement de l’opération pour ce mois de mai.

Lire aussi >>> Crédits EDAN gratuits : la SEEG suspend l’opération sur sa plateforme dédiée en ligne

Durement touchée par les mesures gouvernementales de riposte et de lutte contre la pandémie du Covid-19, la quasi-totalité des ménages dépendent de l’aide de l’exécutif à l’instar de la distribution d’unités gratuites qui tarde à se matérialiser en ce mois de mai qui s’achemine vers sa mi-parcours. Suite à l’annonce de la levée de l’état d’urgence, les populations pensaient “être sortie de l’auberge“ pour accomplir à plein-temps leurs différentes activités afin de ne plus se soustraire à l’aide étatique mais il n’en sera rien.

Une vue de compteurs prépayés Edan de la SEEG

Questionnée sur la distribution des unités gratuites comptant pour le mois de mai, une mère de famille a tenu à rappeler que "le gouvernement a promis nous aider et on attend toujours cette aide pour le mois-là, surtout les unités gratuites. Chez moi, ça n’a même pas duré. Entre temps avec 20 000 francs d’unités, je fais un mois. Mais là, ça n’a même pas fait 15 jours. Le plus important c’est d’avoir ce soutient qui nous a quand-même soulagé", avance-t-elle.

Une jeune femme bien plus remontée a souligné : "je ne comprends pas pourquoi on vit toujours avec le couvre-feu ! On veut aller faire nos petites activités tranquillement sans attendre l’aide de l’Etat. Pour les unités gratuites, je les ai reçues. Mais 20 000, ce n’est pas assez surtout pour nous qui sommes dans des familles nombreuses et qui sommes obligés de repasser le linge à domicile pour gagner un peu d’argent ! On lave aussi du linge en machine pour gonfler nos revenus ! Mais les unités là nous aident vraiment", a-telle laissé entendre.

Rappelons que l’état d’urgence a bel et bien cessé d’être effectif mais il a été substitué ce 12 mai par l’entrée en vigueur d’une loi sur les catastrophes sanitaires qui se caractérise par des prérogatives similaires à la situation d’état d’urgence. Cette loi prévoit d’accroître la durée du confinement de 45 jours, l’état d’urgence lui ayant duré 30 jours. Les difficultés que rencontrent les Gabonais au quotidien sont toujours aussi légions et il serait judicieux pour nos dirigeants de faire montre de réactivité express suite à l’application des dispositions visant à épauler les populations tels que la distribution de l’électricité gratuite qui soulagera, à n’en point douter, les habitants sur l’ensemble du territoire gabonais.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article