Médias

Génération nouvelle suspendue pour 3 mois pour avoir évoqué la « mort » d’Ali Bongo

Génération nouvelle suspendue pour 3 mois pour avoir évoqué la « mort » d’Ali Bongo
Un visuel de l’émission « Asselé discute avec vous » à l’origine de la sanction de la HAC © 2020 D.R./Info241

La radio Génération nouvelle 97.4FM qui était déjà dans le viseur de la Haute autorité de la communication (HAC) depuis des mois, a écopé mardi (mais officialisé que mercredi soir) d’une interdiction d’émettre de 3 mois. En cause, l’émission « Asselé discute avec vous » du 16 mars qui a ébranlé la famille Bongo vs Dabany autour de la santé d’Ali Bongo. C’est la plus lourde sanction affligée à cette radio qui a déjà subi les affres du gendarme des médias pour la même émission donnant « la voix aux sans voix », pourtant slogan de cette station de radio.

Lire aussi >>> Santé d’Ali Bongo : Patience Dabany lave son linge sale familial à la télévision gabonaise !

La HAC s’est invitée hier dans le débat qui oppose la famille Bongo aux Asselé. Alors que la mère d’Ali Bongo a également commis hier une déclaration télévisée pour inviter son grand frère, Jean Boniface Asselé, et sa famille à cesser d’harceler son fils « malade », donné pour mort, voici que le gendarme des médias au Gabon abonde doublement en son sens. La HAC a ainsi décidé non pas de suspendre l’émission querellée ou son principal intervenant mais toute la station de radio jusqu’à la mi-juin.

L’intégralité du communiqué de sanction de la HAC

Rappelons que dans cette émission, l’oncle d’Ali Bongo connu pour son franc-parler discute à battons-rompus et sans filtre avec les auditeurs de cette radio. Une liberté de ton et de parole qui a eu le chic de mettre depuis lundi, le feu aux poudres dans la galaxie présidentielle. Jean Boniface Asselé ayant clairement laissé entendre qu’il n’avait pu revoir son neveu-président depuis son AVC et son retour au Gabon. Une situation qui l’avait emmené à indiquer qu’il aurait été « momifié » ou « mort ».

Lire aussi >>> Santé d’Ali Bongo : Jean Boniface Asselé menacé de mort, sa fille Nicole le désavoue

Pour la HAC, les propos tenus lundi par Jean Boniface Asselé sont de « nature à remettre en cause la version officielle sur l’évidente existence du président de la république, chef de l’Etat ». Son émission « Asselé discute avec vous » aurait ainsi enfreint la loi en « diffusant des informations inexactes mettant ainsi en cause l’honneur, la dignité et voire la moralité du chef de l’Etat », croit savoir la HAC. Des faits pour lesquels l’émission avait déjà été sanctionnée en janvier 2019, ce qui constitue pour le gendarme une récidive.

Dans son chapelet de griefs, le collège des conseillers-membres de la HAC n’ont pas hésité à attaquer de front Jean Boniface Asselé. « La radio Génération nouvelle ne doit pas être un exécutoire où le sieur Jean Boniface Asselé vient libérer ses frustrations personnelles », a prévenu la HAC pour justifier sa sanction contre cette radio qui a pour slogan « la voix des sans voix ». Si les propos sont certes polémiques, plusieurs observateurs ne comprennent pas que la sanction de la HAC ait été étendue à l’ensemble de la radio et ses agents.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article