Faits divers

Après avoir vandalisé une paroisse, un jeune gabonais se ravise et demande pardon !

Après avoir vandalisé une paroisse, un jeune gabonais se ravise et demande pardon !
Une vue de la paroisse vandalisée samedi dernier à Libreville © 2020 D.R./Info241

La police gabonaise qui disait avoir ouvert une enquête, n’aura finalement pas réussi à élucider le vandalisme de la paroisse des Rois Mages d’Akébé Ville, survenu samedi dernier à Libreville. Le jeune gabonais à l’origine de cet acte délictueux, s’est rendu de lui-même ce mardi matin chez le curé de la paroisse pour demander pardon et ramener les objets volés. Un fait divers où la foi semble avoir été le nœud de cet heureux dénouement.

Lire aussi >>> Libreville : Un individu « ivre » s’introduit dans une paroisse et dérobe des reliques

L’affaire du vandalisme de la paroisse catholique les Rois Mages de Libreville est à présent bouclée. C’est en tout cas ce qu’indique un communiqué de l’Eglise catholique gabonaise parvenu à la rédaction d’Info241 ce mardi. Après 4 jours de questionnement sans fin et d’indignation sur ce fait inédit dans notre pays, le jeune vandale semble s’être repenti de son acte. Il a été conduit par ses parents sur les lieux de son crime pour tenter d’expier sa faute.

Le curé arborant les objets religieux volés par le « petit » vandale

« Chers fidèles des Rois Mages. Ce matin (mardi 15 septembre 2020, ndlr), Jésus dans le Saint Sacrement (la relique volée par l’indélicat, ndlr) est revenu et déposé dans mon bureau », a indiqué le curé Mgr Benoît Dieme. Selon cet homme de foi, « le petit qui l’avait vandalisé et emporté est revenu demander pardon à Notre Dame des Douleurs ». Le curé au grand cœur n’a pas eu l’esprit revanchard, « J’ai béni l’enfant et ses parents. Il n’est pas normal, et il a besoin de délivrance, m’ont-ils dit », a-t-il ajouté.

Padre Mgr Benoît n’a pas manqué de dire « Merci à Dieu pour le retour chez nous de Jésus dans le Saint Sacrement ». Un incident qui se termine dans la joie pourrait-on dire. Rappelons que samedi, ce jeune dont on disait qu’il était soit « ivre ou drogué » s’était introduit dans la paroisse avant d’emporter la relique dans un sac. Un acte qu’avait dénoncé le gouvernement dans un communiqué.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article