Vie des associations

Agir ensemble pour le Gabon (AEG) sur les fonds baptismaux

Agir ensemble pour le Gabon (AEG) sur les fonds baptismaux
Agir ensemble pour le Gabon (AEG) sur les fonds baptismaux © 2020 D.R./Info241

Agir ensemble pour le Gabon (AEG), une association politique de la mouvance présidentielle a lancé officiellement ses activités ce samedi 11 juillet 2020 dans la commune d’Akanda.

La cérémonie du samedi a consisté en la présentation du bureau national, à l’installation du coordinateur provincial de l’Estuaire et celle des communaux et départementaux de l’Estuaire. Compte tenu de la situation sanitaire qui prévaut, l’installation des responsables provinciaux dans l’arrière-pays se fera à une date ultérieure.

L’installation des membres de l’AEG

Le président national Brice Arnaud Ondo Minko a, au sortir de cette cérémonie haute en couleur, invité toutes les gabonaises et tous les gabonais désirant se mettre au service des populations à se joindre à eux afin de venir en aide aux couches sociales les plus défavorisées.

À côté de son parrain, Vincent de Paul Massassa, ministre du Pétrole, du Gaz, des Hydrocarbures et des Mines, cette structure dit être un allié pour la mise en œuvre des actions au profit des populations. L’association existait depuis plus de 15 ans mais la reconnaissance légale vient seulement de lui être attribuée.

Agir ensemble pour le Gabon (AEG) fonde son idéologie politique sur les valeurs républicaine du Gabon : l’union qui valorise l’unité nationale ; Le travail qui valorise l’idée d’agir ensemble ; et la justice sociale, qui a pour valeur primordiale la loyauté en vers la nation et son Chef. Ces valeurs ont été de toutes les générations, depuis l’indépendance de notre pays du président Léon Mba à Omar Bongo Ondimba et actuellement, Ali Bongo Ondimba.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article