15:24
URGENT >>>

Un trio d’anciennes gloires pour conduire les Panthères du Gabon à la CAN 2019 !


Corruption d’Etat

Yves Fernand Manfoumbi aurait empoché 13 millions d’Accrombessi dans l’affaire Marck


International
  • Yves Fernand Manfoumbi (gauche) et son mentor le franco-bénino-gabonais Maixent Accrombessi © 2018 D.R./Info241
Publié le 7 février 2018 à 12h14min

Alors que la justice gabonaise continue d’ignorer plusieurs scandales financiers touchant les proches d’Ali Bongo, l’enquête de la justice française sur l’affaire Marck avance sereinement. Selon nos confrères de la Lettre du continent, Maixent Accombressi qui est au centre de ce grand montage financier datant de 2006, aurait rétrocédé à l’actuel ministre de l’Agriculture Yves Fernand Manfoumbi la coquette somme de 13 millions de FCFA (20.000 €) dans ce dossier. Une infime partie des deux virements encaissés par Accrombessi totalisant 1,795 milliard (2,731 millions €) dans ce vaste montage financier.

Maixent Accombressi est décidément dans de sales draps judiciaires en France. Alors que cette affaire touche pourtant des opérations réalisées pour le Gabon, la justice gabonaise continue de rester sourde et aveugle sur les agissement mafieux des tenants du régime d’Ali Bongo et les détournements faits de nos deniers publics à l’aide d’entreprises étrangères.

Lire aussi >>> Maixent Accrombessi arrêté à Paris pour blanchiment et corruption d’agent public

Une sombre affaire donc qui touche les « Accrombessi boys », du nom du cercle restreint que s’était constitué l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo qui a fuit le Gabon officiellement après avoir été victime d’un AVC, en pleine campagne présidentielle en août 2016. Depuis, l’intime d’Ali Bongo se repose depuis en Europe grâce à l’important magot empoché auprès de lui et dans les caisses publiques gabonaises.

Selon nos confrères de la très informée Lettre du Continent de ce mercredi 7 février, l’ancien homme à tout faire aurait conservé toute son influence au Palais de la présidence gabonaise malgré son éloignement géographique à Londres (Angleterre). Dans l’affaire Marck, Accombressi a déjà été entendu le 26 juillet et 16 novembre derniers avant un double interrogatoire à la mi-janvier aux cotés de son épouse, la sulfureuse Evelyne Diatta.

Dans cette épineuse affaire ouverte en France pour l’heure pour « corruption passive », le nom de l’actuel ministre de l’Agriculture Yves Fernand Manfoumbi est abondement cité. Le membre du parti au pouvoir alors délégué au Budget aurait empoché 13 millions dans cette affaire qui touche l’achat par l’Etat de tenues militaires pour le ministère de la Défense, géré à l’époque des faits par Ali Bongo et Maixent Accrombessi, alors conseiller financier dudit ministère et agent local de l’entreprise Marck.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile