02:52

Discours à la nation

Vœux à la nation : Jean Ping s’adressera aux Gabonais lundi soir


Politique
  • Vœux à la nation : Jean Ping s’adressera aux Gabonais lundi soir © 2018 D.R./Info241
Publié le 30 décembre 2018 à 06h43min

Alors que des doutes subsistent sur la capacité d’Ali Bongo à prononcer un discours à la nation ce 31 décembre, son opposant Jean Ping qui réclame toujours sa victoire volée de la présidentielle 2016, confirme son adresse aux Gabonais demain. Une occasion que ne saurait rater le leader de la Coalition pour la nouvelle république (CNR, opposition radicale) devant la cacophonie institutionnelle dans laquelle « l’indisponibilité » d’Ali Bongo a plongé le pays depuis le 24 octobre dernier.

Jean Ping s’adressera ce lundi soir aux Gabonais pour les traditionnels vœux à la nation à l’orée de l’année 2019. C’est ce qu’indique un court communiqué parvenu à la rédaction d’Info241. Après son appel au rassemblement puis à la confrontation, le président « élu » continue d’occuper à sa façon l’espace politique laissé vide par les ennuis de santé d’Ali Bongo, victime d’un AVC, et ses capacités à demeurer à la tête du Gabon.

Des doutes liées à son éloignement du pays malgré les fortes assurances données par la Présidence de la république sur un Ali Bongo qui travaille quotidiennement pour le pays mais dont personne n’a vu depuis le déclenchement de sa maladie dont il aurait encore de lourdes séquelles. Jean Ping qui continue de réclamer sa victoire volée, s’exprimera ce lundi à 20h précise arborant comme depuis 2016, les couleurs nationales.

Une autre façon de faire un pied de nez à la présidence vacillante du régime de Libreville dont le chef Ali Bongo semble tout faire pour n’être pas vu d’aucuns gabonais. Si le président gabonais malade s’exprime ce lundi soir, il devrait le faire depuis son exil médical, affirment plusieurs sources proches du régime. Ali Bongo étant réduit à vivre loin des caméras et de ses compatriotes qui ne l’ont plus vu en chair et en os depuis plus de deux mois.

Nul doute que le discours de Jean Ping sera à nouveau scruté par le régime et ses soutiens ainsi que dans les rangs de l’opposition quelque peu divisée ces derniers jours sur la conduite à tenir face à « l’indisponibilité » constitutionnelle d’Ali Bongo déclarée par la Cour constitutionnelle pour éviter de déclencher la vacance de pouvoir et de nouvelles élections présidentielles.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile