02:53

Santé d’Ali Bongo

Vacance de pouvoir : Ali Bongo et ses avocats convoqués au tribunal le 29 juillet !


Société
  • Le collectif Appel à agir, à l’issue de l’audience de ce matin © 2019 D.R./Info241
Publié le 15 juillet 2019 à 19h42min

Le bras de fer entre le collectif Appel à Agir qui réclame toujours une expertise médicale sur l’état de santé d’Ali Bongo, s’est poursuivi ce matin au palais de justice de Libreville. Débouté de leur première saisine, le groupe des 10 s’était pourvu en appel dont l’audience prévue ce matin a fait obligation à Ali Bongo et ses avocats à participer au débat contradictoire programmé pour le 29 juillet.

Ali Bongo dont le collectif citoyen Appel à agir conteste la bonne santé et ses capacités à demeurer au pouvoir suite au terrible accident vasculaire cérébral qui l’a secoué le 24 octobre dernier, devra faire le déplacement de la Cour d’appel de Libreville. Au cours de l’audience préliminaire de ce 15 juillet, le mouvement qui s’était pourvu en appel après avoir été débouté de leur demande auprès du président du tribunal, a marqué quelques points au regard de l’assignation faite contre l’actuel président.

Selon le communiqué de presse parvenu à la rédaction d’Info241, le collectif Appel à Agir dit avoir été « présent à l’audience de la première chambre de la Cour d’Appel Judiciaire de Libreville », ce que ne semble pas avoir fait Ali Bongo et ses avocats. C’est « pour respecter le principe du contradictoire, la présidente de la Cour a renvoyé l’examen de l’affaire au lundi 29 juillet 2019 à 09h afin d’assigner Ali Bongo pour qu’il soit présent ou représenté à cette audience », conclu le collectif.

Il est évident qu’Ali Bongo dont l’état de santé l’oblige à limiter ses sorties au seul palais présidentiel, ne ferait pas le déplacement du palais de justice. Ses nombreux avocats devront donc le faire pour lui, ce qui n’avait pas question lors de la demande en référé introduite le 25 mars dernier devant le président du tribunal, soit deux jours après le retour officiel d’Ali Bongo au Gabon des suites de sa maladie. Le tribunal s’étant déclaré incompétent tout en déboutant le collectif.

Rappelons que ce collectif qui appelle à la vacance de pouvoir au Gabon, se réclame avant tout être dans une démarche citoyenne de manifestation de la vérité. Il est composé de personnalités politiques et de la société civile suivantes : Elza-Ritchuelle Boukandou, Noël Bertrand Boundzanga, Placide Obiang Nzé, Nicolas Nguéma, Franck Ndjimbi, Edgard Owono, Ange Kevin Nzigou, Marc Ona Essangui, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi et Minault Maxime Zima-Ebeyard.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile