04:28

Gestion budgetaire

Une mission du FMI à Libreville pour évaluer la situation économique du Gabon


Economie
  • La séance de travail de la mission hier, avec le ministre gabonais de l’Economie © 2017 D.R./Info241
Publié le 24 octobre 2017 à 06h29min

La situation économique du Gabon préoccupe de plus en plus le gendarme économique mondial. Le Fonds monétaire international (FMI) qui a prêté plusieurs milliards au Gabon pour l’aider à se relever, a dépêché depuis hier une nouvelle mission pour s’enquérir des avancées promises par le pays d’Ali Bongo. Une mission de deux semaines pour tenter d’aider au redressement économique de ce pays fortement impacté par la baisse des revenus pétroliers et par l’accroissement de la pauvreté.

Pour le chef de cette délégation, Alex Segura-Ubiergo, en mission au Gabon depuis ce lundi : « On souhaiterait aussi discuter des reformes structurelles pouvant rendre l’économie gabonaise plus compétitive et voir aussi les efforts fournis par le gouvernement afin de réduire la pauvreté et aider les couches les plus défavorisées de la population  ».

Selon un document officiel consulté par Info241, la mission du FMI aura pour objectifs de revoir la mise en œuvre du programme économique du Gabon et les perspectives de croissance ; analyser les perspectives budgétaires ; voir la situation des balances de paiement et les perspectives de l’économie du Gabon à moyen terme.

Dès son arrivée, la mission du FMI a eu hier une séance de travail avec le ministre de l’Economie, Régis Immongault Tatangani. Selon le chef de la délégation, l’objet de cette présence à Libreville est d’aider les autorités à évaluer la situation économique du pays.

L’emploi étant un des éléments-clé dans la gestion de la population, l’équipe du FMI devra également s’appesantir sur les efforts du gouvernement en termes de création d’emploi. Mais aussi, étudier les perspectives afin d’attirer les investissements directs étrangers et augmenter la croissance économique.

Le 19 juin 2017, le FMI avait approuvé un accord triennal élargi au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) en faveur du Gabon pour un montant de 464,4 millions de DTS (soit environ 359 milliards de F.CFA et 215 % de la quote-part du pays) à l’appui du programme de relance à moyen terme défini par les autorités. Un quart de cette somme a déjà été versé au pays.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile