13:58

Flagrant délit

Une entreprise chinoise surprise en contrebande d’exportation du Kevazingo au Gabon


Economie
  • Une vue de l’importante saisie policière © 2019 D.R./Info241
Publié le 5 mars 2019 à 14h32min

Le port à bois d’Owendo est-il devenu un lieu incontournable de la contrebande d’essences interdites pourtant à l’exportation par le Gabon ? C’est toute la question que pose ce scandale survenu jeudi dernier au port d’Owendo. La police gabonaise y a saisi une importante quantité de Kevazingo, une essence parmi la longue liste de bois dont le Gabon a pourtant interdit l’exploitation et l’exportation dernièrement.

Les douanes gabonaises viennent de mettre la main que ce qui s’apparente à un réseau bien huilé de trafic de bois protégés. Au cœur de cette affaire de trafic d’agrumes, une entreprise chinoise, Yuntung International, pris en flagrant délit en totale violation des décisions d’interdiction prises successivement par Ali Bongo depuis son accession au pouvoir en 2009. Au total ce ne sont pas moins de 1000m3 de Kevazingo qui ont été saisi par les douaniers dans l’entrepôt de l’entreprise de contrebande. Outre le Kevazingo, le Padouk et l’Okoumé y ont été saisis sous forme d’équarris.

Selon la police, plus de 90% de l’entrepôt chinois était recouvert de cette essence protégée qui a fait l’objet d’une interdiction d’exploitation toute spéciale selon un décret présidentiel daté du 19 mars 2018. Au regard de cette flagrance, les responsables de société contrevenante ont été arrêtés puis placés en garde à vue. Il s’agit de Lu Guliang, patron de Yuntug International, de Li Zhijung, responsable de la logistique et Orock Bye, le chef du personnel.

Cette affaire devrait interroger sur la nécessité de contrôles réguliers des autorités gabonaises au port à bois d’Owendo des grumes autorisés à l’export. Car les contrebandiers chinois étaient passés maîtres en fausses déclarations de marchandises destinées à l’exportation vers la Chine. Ce, au nez à la barbe des autorités qui imposent depuis 2010, la transformation locale du bois afin de favoriser l’emploi local et les recettes fiscales.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile