Conclave gouvernemental

Un troisième conseil interministériel convoqué hier à Libreville

Un troisième conseil interministériel convoqué hier à Libreville
Une vue des ministres convoqués hier à la primature © 2020 D.R./Info241

Alors qu’Ali Bongo demeure absent depuis plusieurs semaines de la vie politique nationale, le gouvernement gabonais s’est de nouveau réuni hier en conseil interministériel à Libreville. Au cours de cet énième tour de table, les membres du gouvernement ont notamment été sensibilisés à la gestion des risques avant les communications des ministres de l’Economie et des Finances et de son collègue de la Promotion de la bonne gouvernance.

Lire aussi >>> Un second conseil interministériel en l’espace de deux jours à Libreville

Le gouvernement gabonais était de nouveau réuni jeudi matin à Libreville, en conseil interministériel autour du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Ce troisième conseil du mois de février a permis d’examiner plusieurs points inscrits à l’ordre du jour. Notamment l’examen et l’adoption de deux projets de texte : le projet de décret portant attributions et organisation du Ministère de la Décentralisation ; et le projet d’ordonnance portant création et organisation du Fonds autonome national d’entretien routier.

L’experte présentant la cindynique aux membres du gouvernement

Une séance de travail gouvernemental qui a été agrémentée par la présentation à la vingtaine de ministres présents, de la science qui étudie les risques : la cindynique. Cette présentation faite par la géo-cindynicienne Solange Loubamono, aura édifié les ministres sur la prévention des risques prônée par ce regroupement de sciences appelé aussi « science du danger ».

Outre les points officiels inscrits à l’ordre du jour, le ministre de l’Economie et des Finances, Jean-Marie Ogandaga, a décliné la stratégie du retour du Gabon à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), une norme mondiale pour la promotion d’une gouvernance ouverte et redevable des ressources pétrolières, gazières et minérales.

Le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance

Pour sa part, le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance, de la Lutte contre la corruption et de l’Évaluation des politiques publiques, Francis Nkea Ndzigue, a sollicité et obtenu l’accord de ce conseil interministériel pour organiser une campagne d’explication approfondie sur l’obligation de déclaration de fortune à laquelle continue de se soustraire plusieurs responsables publics.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article