Web-Stat analytics
Opération Scorpion

Un proche de Brice Fargeon, appréhendé à bord d’un avion tentant de quitter le Gabon

Un proche de Brice Fargeon, appréhendé à bord d’un avion tentant de quitter le Gabon
Un proche de Brice Fargeon, appréhendé à bord d’un avion tentant de quitter le Gabon © 2019 D.R./Info241

Journée mouvementée hier pour le député PDG du 2e arrondissement de la commune de Franceville (Haut-Ogooué). Alors qu’il tentait de quitter le territoire gabonais à bord d’un vol régulier, Justin Ndoundangoye s’est vu débarqué de l’aéronef par des agents de police. Le député du parti au pouvoir, par ailleurs secrétaire général de l’AJEV, s’est vu remettre une convocation judiciaire. Ce, alors alors que plusieurs membres de cette association pro-Bongo et proche de l’ancien directeur de cabinet présidentiel Brice Laccruche Alihanga Fargeon, font l’objet d’une vaste opération anti-corruption.

Le député et ancien ministre des Transports Justin Ndoundangoye ne s’attendait certainement pas à une telle humiliation. Hier à Port-Gentil, cet éminent membre de l’AJEV, l’association présidée par Brice Fargeon, a tenté de quitter le Gabon pour se rendre à Pointe-Noire (Congo) à bord d’un vol de la compagnie congolaise Equaflight. L’avion avait même amorcé son décollage avant que la tour de contrôle n’intime au pilote l’ordre de revenir à son point de départ.

Une autre photo de cette interpellation du député à l’aéroport de Port-Gentil

Un fragrant délit de fuite pour les gendarmes de la Direction générale des recherches (DGR) qui ont débarqué l’ancien ministre de l’aéronef manu militari. Une situation plutôt cocasse qui n’a pas manqué de susciter la colère du député qui voulait certainement prendre la fuite pour n’avoir pas à subir les affres de la justice gabonaise. Ce, alors qu’une vague d’interpellations et de mandats de dépôt frappent la famille Ajevienne et son patron Brice Fargeon. Ceux-ci seraient au sommet d’un énième scandale de corruption et détournement de fonds publics en bande organisée.

La vidéo devenue virale

Sur Facebook, le député en colère a dénoncé un « incident malheureux et regrettable ». Avant de marteler que le Gabon est « une jeune démocratie qui doit grandir et faire ses preuves », mettant ainsi en doute le respect des procédures. Le député n’a cependant pas été arrêté et est demeuré libre de ses mouvements à la suite de cet incident. Comme pour faire un pied de nez aux autorités judiciaires, Justin Ndoundangoye est apparu dans une vidéo samedi soir où il scandait à l’envi « vous me cherchez pourquoi ? » extrait du hit « kinkeliba » de l’artiste Prince Kiala.

Certains y ont clairement vu une défiance vis-à-vis des autorités judiciaires et de l’opération scorpion à l’origine de son éviction du gouvernement le 2 octobre dernier. Une vidéo devenue depuis virale... Affaire à suivre.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article