Fait divers

Un corps sans vie découvert par des riverains entre les cailloux d’une plage à Libreville

Un corps sans vie découvert par des riverains entre les cailloux d’une plage à Libreville
Le corps sans vie de ce gabonais d’une cinquantaine d’années © 2020 D.R./Info241

Une énième découverte macabre à Libreville ce lundi. Le corps sans vie d’un homme, la cinquantaine, a été retrouvé dénudé entre les cailloux au Centre d’appui à la pêche artisanale de Libreville (CAPAL) situé près du marché d’Oloumi. Un incident témoin de l’insécurité qui sévit dans la capitale gabonaise.

Pêcheurs et vendeuses de poissons du centre d’appui à la pêche artisanale de Libreville (CAPAL) sont dans l’émoi depuis ce début d’après-midi. Complètement dénudé, le corps d’un homme d’un âge mur est venu refroidir l’ambiance habituelle de cet endroit où des Librevillois s’y rendent en nombre pour y acheter du poisson frais, à défaut d’en consommer sur place en bouillon.

Quelques effets retrouvés sur les lieux de la découverte macabre

D’après les premiers témoignages recueillis au lieu de la malheureuse découverte, le corps pourrait avoir été identifié comme étant celui d’un certain M. Toussaint, ancien directeur d’une école primaire située au quartier Lalala Dakar.

Que lui est-il arrivé ? S’agit-il d’une mort accidentelle, d’une noyade ou d’un assassinat ? Difficile de le dire à ce stade. Si une enquête est ouverte à ce propos, il faut espérer qu’elle révélera quelques-unes de ces nombreuses zones d’ombre qui entourent cette découverte. Quoiqu’au Gabon, il semble s’installer une culture d’enquêtes ouvertes mais jamais closes.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article