Faits divers

Un gabonais se tue « accidentellement » lors d’une partie de chasse nocturne à Lambaréné

Un gabonais se tue « accidentellement » lors d’une partie de chasse nocturne à Lambaréné
Un gabonais se tue « accidentellement » lors d’une partie de chasse nocturne à Lambaréné © 2020 D.R./Info241

Quand une partie de chasse vire au drame. Un gabonais d’une quarantaine d’années a trouvé la mort dans des circonstances surprenantes aux abords du lac Oguemoué, près de la ville historique du docteur Albert Sweichtzer. C’est ce que rapportent nos confrères de l’Union dans leur livraison du jour n°13433. L’infortuné serait mort de balles issues de sa propre arme, un calibre 12, au cours d’une partie de chasse nocturne.

Herman Meye, 40 ans, est passé de vie à trépas, au cours d’une partie de chasse dans le département de l’Ogooué et des Lacs dans le Moyen-Ogooué (centre du Gabon). L’enquête ouverte par le parquet de Lambaréné semble pour l’heure accréditer la thèse d’une mort accidentelle. Meye se serait tué, selon les premières constations, d’un mauvais usage de son arme de chasse.

Le parquet de Lambaréné, chargé d’élucider le drame

Selon une source judiciaire, Herman Meye s’est rendu le jour du drame en brousse accompagné d’un de ses frères Jearia Minkoué, âgé lui de 33 ans. Après avoir abattu deux premières proies, Herman Meye confiera la responsabilité à Jearia Minkoué de veiller sur leur butin. Le temps pour lui de foncer encore plus dans la pénombre pour pister d’autres animaux.

C’est au cours de cette énième entreprise que le drame est survenu. Quelques instants après avoir pris congé de son frère, celui-ci sera inquiété d’entendre au loin un cri du quadragénaire suivi d’un imposant silence. Parti à sa recherche, le compagnon de chasse découvrira son ainé gisant dans une marre de sang dans la forêt.

« La face du défunt s’est déchiquetée du bas vers le haut. La blessure se trouve au niveau de la face », a relevé une source judiciaire. « Le fusil aurait été déclenché seul suite à un mouvement brusque du chasseur qui portait l’arme le long de son corps. Il a succombé sur-le-champ à ses graves blessures », a-t-elle ajouté. Une enquête a tout de même été ouverte par les autorités judiciaires pour faire toute la lumière sur ce drame.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article