03:04

Faits divers

Un accident de la route fait un mort et 11 blessés près de Lastourville


Société
  • Une vue des deux véhicules accidentés © 2019 D.R./Info241
Publié le 31 juillet 2019 à 15h20min

La route gabonaise, une fois de plus, vient de faire parler d’elle. Précisément sur l’axe routier Lastourville-Matsatsa, des localités situées dans la province de l’Ogooué-Lolo, a été le théâtre, samedi dernier, d’un effroyable accident tragique de la route. La collision, semble-t-il, entre deux véhicules utilitaires fait déplorer une perte en vie humaine, 11 blessés et d’importants dégâts matériels.

Jour plutôt sombre que ce 27 juillet pour les Logovéens dont le principal axe routier Lastourville-Matsatsa a enregistré un tragique accident de la circulation. Le drame qui s’est produit au village Kessipogou, bourgade située au point kilométrique 35 de Lastourville. Il serait le résultat d’un choc frontal entre un véhicule utilitaire à usage commercial de marque Toyota Carina et un autre véhicule de marque Toyota Avensis, affecté à la maintenance de l’éclairage publique d’une entreprise de la contrée.

Selon les faits rapportés par des témoins, une manœuvre qu’effectuait le véhicule de marque Toyota Avensis à la sortie d’un tournant de cette voie de grande fréquentation, serait à l’origine de l’incident. Le Toyota Carina qui a surgit, à vive allure et roulant dans le sens opposé, n’a pu éviter l’automobile en pleine manœuvre qui s’était dressé ainsi sur sa trajectoire.

Un rescapé transporté à l’hôpital

Le choc sera si violent que Aristide Kouadio, un passager ayant pris place à coté du conducteur du Toyota Carina succombera à ses blessures quelques instants après le choc. Aussi, 5 blessés dudit véhicule seront admis à l’hôpital Paul Moukambi de Koulamoutou. A eux, s’ajouteront 6 autres rescapés issus du Toyota Avensis.

Pour l’heure, une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Lastourville qui, de suite, a procédé à la garde à vue du conducteur du véhicule Avensis. Une enquête, qui on l’espère, contribuera à changer les habitudes peu orthodoxes for établies dans le domaine du transport en commun dans la province de l’Ogooue-Lolo en particulier, le Gabon en général. Car comment comprendre que des véhicules dits utilitaires et conçus pour transporter au minimum 5 passagers l’un, font plus de 10 victimes sans victimes collatérales ?


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile