19:10

Cyclisme

Tropicale Amissa Bongo : rideau sur la 13e édition et la débâcle des cyclistes gabonais


Sports
  • Le podium final de cette 13e édition avec au centre le Rwandais Joseph Areruya © 2018 D.R./Info241
Publié le 22 janvier 2018 à 07h03min

La 13e édition de la tropicale Amissa Bongo a livré dimanche lors de la 7e et dernière étape son verdict. C’est le cycliste Rwandais Joseph Areruya (21 ans) qui l’emporte au général devant l’Allemand Nikodemus Holler et le Français Damien Gaudin. Le Gabon, hôte de la compétition, n’aura pas comme de coutume, réussi à briller sur son terrain. Seuls deux gabonais finissent au tableau final et ce, en dessous du top 50.

Joseph Areruya a tenu bon dimanche lors de la dernière étape de la Tropicale. Maillot jaune depuis trois jours et sa victoire d’étape à Mitzic, le Rwandais a défendu son bien avec vigueur et intelligence. Attaqué par les coureurs de Direct Energie au début du circuit final qu’il fallait parcourir onze fois, il a su conserver un bon placement en tête de peloton pour éviter d’être piégé dans cette ultime journée décisive.

Le Rwandais est le troisième africain à remporter la Tropicale après l’Erythréen Natnael Berhane en 2014 et le Tunisien Rafaa Chtioui en 2015 mais c’est le premier à réaliser cet exploit avec le maillot de son équipe nationale. Ces deux prédécesseurs avaient gagné avec le soutien de leur équipe professionnelle.

Coté gabonais, cette 13e édition après la précédente qui avait vu les cyclistes gabonais boudés la compétition pour impayés, n’aura pas été une fois de plus mémorable. Les déboires des nationaux ont été même à leur comble lors de la 5e étape où trois d’entre eux ont été éliminés pour tricherie. Au tableau final, seuls y figurent Geoffroy Ngandamba (53e) et Glenn Morvan Moulingui (61e) sur 66. Un débâcle qui semble devenue bien trop habituelle.

Lancée le 15 janvier dernier à Kango, l’édition 2018 de la Tropicale Amissa Bongo aura vu la participation de 15 équipes dont 6 professionnelles et 89 coureurs au départ de la seule épreuve du continent classée en catégorie 2.1 – course à étapes de 3ème niveau de prestige – auprès de l’Union cycliste internationale.

L’édition 2018 a sillonné quatre provinces du Gabon : l’Estuaire, le Moyen-Ogooué, la Ngounié et le Woleu-Ntem avec un détour par le Cameroun vosisin, comme en 2016.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile