16:21

Crise politique

Togo : pouvoir et opposition entameront un dialogue politique le 15 février


International
  • Togo : pouvoir et opposition entameront un dialogue politique le 15 février © 2018 D.R./Info241
Publié le 5 février 2018 à 07h05min

Le pouvoir et l’opposition au Togo entameront le 15 février un dialogue pour tenter de dénouer la crise politique en cours dans ce pays, ont annoncé vendredi les émissaires guinéen Tibou Kamara et ghanéen Albert Kan-Daapah au terme d’une mission de deux jours.

Cette date a pu être fixée au terme « des échanges et consultations avec les principaux acteurs » de la crise, ont-ils dit dans un communiqué dont l’agence Xinhua a eu copie à Lomé. Ils ont ajouté que la liste des participants et l’agenda du dialogue « seront déterminés dans le cadre des travaux préliminaires ».

MM. Kamara et Kan-Daapah ont séjourné du 31 janvier au 1er février à Lomé où ils ont rencontré le gouvernement togolais et la coalition de 14 partis d’opposition qui peinent à s’entendre sur les réformes constitutionnelles. Les participants à ce dialogue, l’agenda et certains préalables posés par la coalition ont été les points de discorde avec le gouvernement, d’autant plus que la coalition entendait écarter de ce dialogue les partis d’opposition n’appartenant pas à ce regroupement.

Les émissaires ont néanmoins arraché aux protagonistes de la crise togolaise des engagements devant apaiser davantage le climat socio-politique, alors que les manifestations étaient encore annoncées pour ce samedi à Lomé. « Tous les acteurs conviennent de la suspension des manifestations publiques de rue à compter de la publication de la date du dialogue et ce jusqu’à sa tenue et pendant son déroulement », a précisé le communiqué.

Depuis août 2017, la Coalition organise à répétition des marches suivies de meetings, mobilisant des milliers de militants et sympathisants dans les rues de la capitale et dans diverses villes de l’arrière-pays. De son côté, l’Union pour la république (UNIR, au pouvoir), organise des contre-manifestations, créant ainsi une situation de démonstration de force à travers le pays.

Le climat socio-politique surchauffé par les diverses manifestations, parfois empreintes de graves violences dans le pays, s’est décrispé ces derniers mois grâce à des mesures d’apaisement du gouvernement.

La limitation du mandat présidentiel et la restauration du scrutin à deux tours avec le vote des Togolais de l’étranger sont au cœur de la crise actuelle au Togo. Une réforme de la Constitution introduite par le gouvernement, prenant en compte la limitation du mandat présidentiel et la restauration du scrutin à deux tours, a été jugé insuffisante par la Coalition.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile