07:50
URGENT >>>

CAN 2017 : le Gabon éliminé dès le premier tour de sa propre Coupe d’Afrique !


Crise post-électorale

Sommet ACP/UE : Ali Bongo sauvé par ses pairs africains contre une résolution de l’UE


International
  • Sommet ACP/UE : Ali Bongo sauvé par ses pairs africains contre une résolution de l’UE © 2016 D.R./Info241
Publié le 22 décembre 2016 à 14h27min

Le régime d’Ali Bongo a échappé hier à Nairobi (Kenya) à une résolution forte de l’Union européenne portant sur les graves "anomalies" de la présidentielle controversée du 27 août dernier. Le torchon brûle désormais entre les autorités gabonaises et l’UE qui souhaitait obtenir du 32e sommet ACP/UE qui se tenait dans la capitale kényane des mesures contraignantes pour un recompte des voix des résultats "douteux" de la récente présidentielle gabonaise.

Ali Bongo a gagné hier une bataille contre l’Union européenne qui s’est logiquement rangée sur les conclusions de sa mission d’observation électorale particulièrement critique sur l’issue de la présidentielle gabonaise concernant notamment la province querellée du Haut-Ogooué où Ali Bongo a obtenu des résultats frôlant les 100%. Le texte de résolution présenté par les européens était soumis au vote des pays d’Afrique et des Caraïbes, a été rejeté par 6 voix pour et 36 contre.

Le texte contraignant aurait obligé les autorités gabonaises à revenir sur un processus électoral jugé "non transparent" et aux résultats "douteux". Il prévoyait un nouveau décompte des voix qui comprenait, selon la délégation de l’UE, une comparaison des procès-verbaux de la CENAP et de l’opposition pour la province du Haut-Ogooué.

Une position que réfute la partie gabonaise qui n’a eu de cesse de scander aux européens que la présidentielle controversée relevait désormais du passé et que l’heure était désormais au dialogue auquel Jean Ping et ses soutiens ont indiqué ne pas y prendre part et tiennent actuellement leur propre dialogue pour l’alternance. Ce vote est donc une victoire pour Ali Bongo qui gagne ainsi cette première manche avec le soutien de ses pairs africains.

Mais la question post-électorale gabonaise est loin d’être close puisqu’elle pourrait faire l’objet d’une nouvelle résolution présentée cette fois, lors de la prochaine assemblée plénière du Parlement européen en janvier. C’est en tout cas ce qu’affirme Jo Leinen, un député qui a participé aux négociations à Nairobi.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile
Soutenir par un don