10:08

Législatives 2018

Révision de la liste électorale : l’opération débute ce vendredi au Gabon


Politique
  • Révision de la liste électorale : l’opération débute ce vendredi au Gabon © 2018 D.R./Info241
Publié le 13 juin 2018 à 19h42min

Comme nous vous l’annoncions lundi, le ministre de l’Intérieur a dévoilé ce mercredi les dates arrêtées par ses services pour la révision de la liste électorale devant servir aux futurs législatives dont la date demeure toujours inconnue. Les électeurs gabonais sont donc invité à vérifier leur nom sur la liste du bureau de vote de leur choix du 15 au 29 juin. La liste électorale finale devrait être remise au Cendre gabonais des élections (CGE) que fin août. Ce qui laisse supposer que ces élections auront lieu entre septembre-octobre 2018.

Lambert Noël Matha, le ministre d’État gabonais en charge de l’Intérieur, a enfin dévoilé ce mercredi les dates retenues pour l’opération de révision de la liste électorale en vue des législatives. Celle-ci aura lieu en deux phases. La première phase, celle de l’enrôlement des électeurs sur la liste électorale, aura lieu du 15 au 29 juin prochain. La deuxième phase axée sur les réclamations se fera en trois jours avant la remise de ladite liste prévue pour la fin du mois d’août à venir.

Dans son intervention, le membre du gouvernement gabonais a indiqué que la durée de deux semaines de révision est conforme à la nouvelle loi électorale, votée la semaine dernière par le Sénat, seule chambre parlementaire encore existante dans le pays après la dissolution de l’Assemblée nationale décidée par la Cour constitutionnelle.

«  Aussi, la révision que nous allons faire au Gabon à partir de vendredi prochain, prévoit une inscription de 25.000 à 30.000 électeurs. Il s’agira notamment de l’inscription des gabonais qui viennent d’avoir l’âge de voter qui est de 18 ans, de radier les noms des décédés, et inscriptions relatives au changement de résidence ou de centre de vote », a justifié le ministre lors de son oral devant la presse.

Le ministre de l’Intérieur lors de sa conférence de presse

Le ministre Matha a également abordé l’une des innovations, laquelle empêche la mobilité de l’électeur, en ce sens qu’elle pourra changer de centre sans se déplacer d’une localité à une autre. De même, il a indiqué que la révision de la liste électorale pourra se faire en ligne, mais uniquement en termes de consultation par mesure de sécurité aux risques d’avoir une liste piratée ou tout autre soupçon de fraude.

Le ministre de l’Intérieur a rappelé que toutes les dispositions ont été prises concernant notamment la publication de 143 sièges et les bureaux de vote déjà publiés, ainsi que des panneaux d’affichage des listes électorales dans chaque bureau. Le centre d’enrôlement, les moyens informatiques où sont intégrés la liste électorale et les kits d’enrôlement. Il a indiqué que le gouvernement est prêt pour le déroulement des opérations préélectorales qui lui incombent en amont.

Lambert Noël Matha a également annoncé le lancement prochain de l’opération d’établissement de la carte nationale d’identité, qui sera désormais faite par la direction générale de la documentation et de l’immigration. Il justifie cette option par son expérience dans l’établissement et la délivrance des passeports biométriques, ainsi que le retrait de ce marché à l’ancien opérateur pour inefficacité.

Témoin de la complicité existante entre le CGE et le ministère de l’Intérieur, le début de l’opération d’enrôlement sera suivi, dans quelques jours, de la publication du calendrier électoral par le CGE, entité habilitée à organiser et gérer toutes les élections en République gabonaise. La liste électorale sera également valable pour les prochaines élections locales, puisque le mandat des collectivités locales s’achève en décembre de l’année en cours.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile