09:33

Réplique gouvernementale

Révélations accablantes sur Ali Bongo : son gouvernement dénonce un portrait « à charge »


Politique
  • Révélations accablantes sur Ali Bongo : son gouvernement dénonce un portrait « à charge » © 2017 D.R./Info241
Publié le 8 juillet 2017 à 11h48min

Sommes-nous en passe d’une tension diplomatique entre le Gabon et la France ? Le reportage de France 2 sur le clan Bongo continue de faire réagir. Hier, le gouvernement gabonais a dit transmettre dans les tous prochains jours une protestation officielle aux autorités françaises. Dénonçant un reportage « à charge », le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nzé, s’est borné à condamner la forme et rien sur la pléiade de révélations accablantes dévoilées par le magazine d’enquête notamment l’enrichissement illicite de la famille Bongo et la fraude électorale massive entourant la réélection d’Ali Bongo.

Bilie By Nze était face à la presse hier. Le porte-parole du gouvernement gabonais a fustigé le reportage de la télévision française peignant un portrait inédit d’Ali Bongo et de l’enrichissement frauduleux de sa famille grâce à l’exploitation du pétrole gabonais dont le patriarche Omar Bongo en percevait à lui seul 18% des parts contre 25% pour l’économie du pays.

Lire aussi >>> Une enquête de France 2 démontre la supercherie entourant la réélection d’Ali Bongo

Loin des allégations répréhensibles que révèlent pourtant nos confrères comme la fraude électorale massive dans la province du Haut-Ogooué - les journalistes ont relevé sur 1/4 des procès verbaux, plus de 3000 électeurs ne s’étant pas déplacés pour voter contre les 47 officiels de la Cour constitutionnelle -, le gouvernement gabonais dit préparer un document officiel de protestation aux autorités françaises qui ne sont pourtant pas à l’origine de l’enquête bien documentée des journalistes français.

Le documentaire diffusé jeudi soir sur France 2 et intitulé Le clan Bongo une affaire française serait à charge contre Ali Bongo, a souligné Bilie By Nze. Ce soutien indéfectible d’Ali Bongo a tenu à dénoncer « le traitement dénigrant dont a été victime le chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, au cours de cette émission à charge ».

Il s’agit, selon lui, d’un brûlot commandité par les ennemis politiques français d’Ali Bongo, sans avancer le moindre nom. Rappelons qu’Ali Bongo avait accueilli de son propre chef les journalistes français lors de leur enquête. Les conduisant même au volant de sa Range Rover grand luxe, à travers les rues de Libreville pour tenter de soigner son image dans l’hexagone après sa réélection toujours contestée d’août dernier. Connaissant le fonctionnement de la présidence et sa méfiance de la presse libre, ce document de complètement d’enquête visait à un plan de communication orchestré. En oubliant la déontologie et la rigueur professionnelle de la boîte de production Bangumi qui brille en France pour son impertinence et une ténacité légendaire dans le traitement journalistique notamment lorsqu’il s’agit des portraits des hommes politiques du monde entier.

Pour Bilie-By Nze, les auteurs de cette cabale de révélations contrariantes sur le train de vie illicite de la famille Bongo, n’a pour but que d’entacher les relations entre la France et le Gabon. Soulignant au passage qu’Ali Bongo et Emmanuel Macron avaient de bonnes relations et se seraient déjà entretenus à plusieurs reprises. Et de déclarer : « certains individus s’échinent à mettre à mal les relations entre le gouvernement gabonais et les nouvelles autorités françaises, qui prônent le changement ».


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile