01:08
URGENT >>>

Un trio d’anciennes gloires pour conduire les Panthères du Gabon à la CAN 2019 !


Rupture de contrat

Réquisition de la SEEG : le gouvernement gabonais nomme une direction transitoire


Economie
  • Patrick Eyogo Edzang, ministre gabonais de l’Energie à l’origine de la décision de réquisition de l’entreprise publique © 2018 D.R./Info241
Publié le 18 février 2018 à 13h11min

Aussitôt la décision d’écarter le géant français de l’eau, Veolia, le gouvernement gabonais n’a pas traîné le pas. Un arrêté du ministère de l’Eau et de l’Energie, pris hier, a mis en place un « organe décisionnel transitoire », placé sous tutelle ministérielle. L’équipe de cinq nationaux avec à sa tête Marcellin Massala Akendegue, aura la lourde mission de mener à bon port cette transition d’un an qui devrait se clôturer par l’arrivée d’un nouveau repreneur.

Après avoir rompu vendredi le contrat de concession qui a confié le monopole de la distribution d’électricité et de l’eau au Gabon à la Compagnie générale des eaux (devenue en 1998 Veolia), l’Etat gabonais a aussitôt pris un arrêté fixant la nouvelle équipe dirigeante durant cette réquisition. Il s’agit d’une équipe d’anciens responsables de l’entreprise publique, chargés de gérer les affaires courantes.

Selon les informations recueillies par Info241, la mission de cette équipe sera d’assurer la continuité du service public en eau et électricité, gérer et administrer la SEEG durant la période de réquisition, réaliser les études et audits de l’entreprise, préparer l’appel à concurrence pour trouver un ou plusieurs délégataires de service public et enfin, gérer de façon optimale les ressources humaines de la SEEG dont les effectifs sont évalués à plus de deux mille employés.

12 mois, c’est le temps donc que se donne l’Etat gabonais pour trouver un nouveau repreneur à la SEEG. Pas certain qu’avec la méthode de « rupture soudaine et musclée » de cette convention, d’autres investisseurs étrangers se bousculent à la porte sans garantie. Ce, d’autant que malgré les échappatoires avancées par le gouvernement ou l’ancien concessionnaire français, les usagers resteront sur leur faim.

Voici la composition de la direction transitoire de la SEEG, nommée par arrêté gouvernemental :

  • Directeur général délégué : Marcellin MASSALA AKENDENGUE
  • Directeur général adjoint de la technique chargé des opérations : Désiré MEBA ME FAMA
  • Conseiller stratégique du Directeur général, chargé des questions de développement opérationnel et sectoriel : Jean Prosper MOUSSOUAMI
  • Conseiller stratégique du Directeur général, délégué aux questions financières et d’organisations : Félix OBIANG NZUE
  • Conseiller du Directeur général, chargé de la qualité et de l’environnement : Guy Christian OKONGO


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile