Web-Stat analytics
Education

Reprise des cours : la Conasysed dénonce les modalités envisagées par le gouvernement

Reprise des cours : la Conasysed dénonce les modalités envisagées par le gouvernement
La réunion ministérielle sur la reprise des cours à la primature du 15 juin © 2020 D.R./Info241

C’est à travers un communiqué de presse rendu public ce mercredi, que la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) s’est insurgée contre un redémarrage des cours prévu prochainement par le gouvernement. Cette centrale syndicale remet fortement en cause les modalités envisagées par les autorités à l’instar du turn-over et des cours en ligne qui défavoriseraient certains apprenants de milieux sociaux précaires.

La proposition d’une reprise des cours voulue par le gouvernement et issue d’une séance de travail entre le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, accompagné d’autres ministres dont celui de l’Education nationale Patrick Mouguiama Daouda, a été battue en brèche par la CONASYSED lors d’un point de presse tenu hier à Libreville.

Louis Patrick Mombo, délégué général de la Conasysed

La pomme de la discorde réside sur les modalités d’encadrement de ce redémarrage choisis par le gouvernement que sont l’instauration d’un turn-over et la mise en place de cours en ligne. Concernant le turn-over, la centrale syndicale a indiqué sans sourciller, l’inefficacité d’un tel process qui a déjà été expérimenté des années auparavant et dont l’instabilité n’est plus à démontrer.

Quant au turn-over, cette solution qui se voulait provisoire à l’époque du ministre André Mba Obame, paix à son âme, pour pallier l’insuffisance des établissements scolaires, s’est muée en double flux, et est devenue pérenne, encourageant ainsi le gouvernement à ne pas investir dans la construction d’établissements scolaires", a laissé entendre Louis Patrick Mombo, délégué général de cette convention syndicale regroupant les enseignants du public.

Aussi, la CONASYSED s’est indigné face à la proposition de cours en ligne à la vue des nombreuses difficultés d’accès à internet par sa cherté et par le manque de développement technologique dans certaines régions du pays. Ce, d’autant qu’avec l’avènement du Covid-19, plusieurs ménages ont été affectés financièrement suites aux mesures gouvernement de lutte et de riposte contre cette pandémie d’autres allant jusqu’à perdre leurs emplois.

S’agissant des cours en ligne, la CONASYSED réitère sa position qui est celle de ne pas soutenir les cours à distance car le niveau de développement technologique ne permet pas à tous les élèves d’accéder à ces cours", a déploré la confédération. "En outre, cette mesure aggrave les inégalités sociales, car elle ne tient pas compte des classes intermédiaires. Elle est prise en violation de l’article 3 de la loi 21/2011 portant orientation générale de l’Education, de la formation et de la recherche qui dispose : ’Le droit à l’égal accès à l’éducation, à l’instruction, à la culture et à la formation est garanti à tous sans distinction de croyance, de religion, de race, de sexe, d’appartenance politique ou de toute autre distinction sociale’ ", a-t-elle dénoncé.

Pour conclure, la CONASYSED a invité le gouvernement à trouver de réelles solutions face aux maux qui minent le secteur éducatif au Gabon. Ceux-ci sont notamment la lutte contre la précarité des agents dudit secteur, l’absence d’effectifs suffisants dans les établissements scolaires, la surabondance des élèves dans les salles de classe et l’amélioration du panier de la ménagère des employés notre chère éducation nationale, facteur premier du développement d’un pays.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article